Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice DOSSIER : Meurtre d'Alexia Daval

Affaire Alexia : devant le juge, Jonathann Daval continue à accuser son beau-frère

jeudi 29 novembre 2018 à 16:10 Par Christophe Mey et Dimitri Imbert, France Bleu Belfort-Montbéliard, France Bleu Besançon, France Bleu Bourgogne et France Bleu

Entendu durant 4h30 par le juge d'instruction, Jonathann Daval a maintenu ce jeudi sa dernière version de la mort de son épouse. Il affirme toujours que c'est son beau-frère Grégory Gay qui a étranglé Alexia.

Les avocats de Jonathann Daval, Me Spatafora et Schwerdorffer, le 29 novembre.
Les avocats de Jonathann Daval, Me Spatafora et Schwerdorffer, le 29 novembre. © Radio France - Dimitri Imbert

Besançon, France

Devant le juge d'instruction, Jonathann Daval a maintenu ce jeudi sa dernière version, selon laquelle c'est son beau-frère Grégory Gay qui a étranglé Alexia, en octobre 2017. Le principal suspect dans cette affaire a été interrogé durant quatre heures et demie par le magistrat instructeur au palais de justice de Besançon. L'informaticien de 34 ans a été confronté aux éléments du dossier d'instruction, et notamment, 42 expertises réalisées depuis la découverte du cadavre partiellement brûlé de son épouse. 

L'ensemble des investigations convergent vers la culpabilité de Jonathann Daval" - Une source judiciaire

Selon une source judiciaire, "l'ensemble des investigations convergent vers la culpabilité de Jonathann Daval". Ses aveux de janvier 2018, lorsqu'il a reconnu avoir étranglé Alexia lors d'une dispute qui a mal tourné, "correspondent à tous les éléments du dossier". C'est à ce moment-là que le jeune homme a été mis en examen pour meurtre sur conjoint.

Mais en juin, le suspect a changé de version puisqu'il affirme désormais, et il l'a redit ce jeudi devant le juge, que c'est son beau frère Grégory Gay qui a tué Alexia alors qu'elle faisait une crise d'hystérie, et que la belle-famille a conclu un pacte du silence pour dissimuler les faits.  Une "version cohérente" selon l'un des avocats du mari, Me Randall Schwerdorffer.

Jonathann Daval reviendra à Besançon le 7 décembre pour quatre confrontations distinctes, avec la soeur d'Alexia et son mari, Stéphanie et Grégory Gay, puis avec les parents de la victime, Isabelle et Jean-Pierre Fouillot, tous parties civiles.