Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Affaire Anaïs Guillaume

Affaire Anaïs Guillaume : la peine maximale requise contre Philippe Gillet

-
Par , France Bleu Champagne-Ardenne, France Bleu

La réclusion criminelle à perpétuité assortie d'une période de sûreté de 22 ans a été requise mercredi contre Philippe Gillet. L'agriculteur ardennais est jugé en appel par les assises de la Marne depuis le 6 avril pour avoir tué sa femme Céline Gillet et son amante et salariée, Anaïs Guillaume.

Ouverture du procès de Philippe Gillet devant la cour d'assises des Ardennes.Affaire Anaïs Guillaume
Ouverture du procès de Philippe Gillet devant la cour d'assises des Ardennes.Affaire Anaïs Guillaume © Radio France - Philippe Rey-Gorez

Les avocats généraux ont requis la peine maximale à l'encontre de Philippe Gillet ce mercredi 21 avril 2021 : la réclusion criminelle à perpétuité assortie d'une période de sûreté de 22 ans. Depuis le 6 avril, devant les assises de la Marne, l'agriculteur ardennais est jugé en appel pour l'assassinat, en avril 2013, d'Anaïs Guillaume, une apprentie sur sa ferme avec qui il entretenait une relation amoureuse, et pour des violences volontaires ayant entraîné la mort de sa femme, Céline Gillet, en janvier 2012. Le verdict est attendu ce jeudi 22 avril 2021. 

En première instance, devant les assises des Ardennes en avril 2019, 30 ans de réclusion avaient été requis et Philippe Gillet n'avait été condamné que pour le meurtre d'Anaïs Guillaume, à 22 ans de réclusion criminelle.  Dans leurs réquisitions, les avocats généraux, Jacques Louvier et Marlène Borde, demandent à ce qu'ils soient condamnés pour l'ensemble des crimes qui lui sont reprochés, et de retenir la préméditation concernant Anaïs Guillaume. 

Pourquoi la perpétuité ? 

Ils s'appuient pour cela sur les éléments du dossier : l'achat de 50 kilos chaux par Philippe Gillet le jour-même de la disparition d'Anaïs Guillaume alors qu'il n'en utilisait jamais et que personne ne l'a vu s'en servir après, l'inversion des cartes SIM pour faire croire à une conversation entre lui et la jeune femme disparue, la lettre anonyme qui indique l'emplacement du corps et que la graphologue attribue à l'accusé. Pour Céline Gillet, ce sont surtout les lésions constatées incompatibles avec l'écrasement accidentel par une vache qui comptent. Pour Jacques Louvier, "c'est très clair, c'est un coup porté à Céline Gillet" qui lui a été fatal. 

Ont également été pris en compte la personnalité de Philippe Gillet, ses accès de violence répétés, l'expert-psychologue qui le décrit comme difficilement réadaptable. Enfin, l'avocate générale Marlène Borde, précise qu'il faut tenir compte du fait que le corps d'Anaïs Guillaume a été enfoui sous un tas de fumier, "ultime outrage", insiste l'avocate générale. Et aussi du fait que Philippe Gillet, depuis sa maison d'arrêt, s'est servi de sa fille Victoria en lui demandant de recopier un courrier soi-disant anonyme l'innocentant et en lui disant d'aller fouiller le terrain de Fromy où elle retrouvera le corps d'Anaïs Guillaume. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess