Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice
Dossier : Affaire Anaïs Guillaume

Affaire Anaïs Guillaume : un supplément d'information a été ordonné par la justice

-
Par , France Bleu Champagne-Ardenne

Après la découverte d'éléments d'un squelette humain à Fromy dans les Ardennes mardi, un supplément d'information a été ordonné dans la foulée. L'enquête a été confiée à un juge d'instruction du tribunal de grande instance de Reims pour savoir si les ossements découverts sont ceux d'Anaïs Guillaume.

Les parties civiles, avec Valérie et Fabrice Guillaume, les parents d’Anaïs
Les parties civiles, avec Valérie et Fabrice Guillaume, les parents d’Anaïs © Radio France - Philippe Rey-Gorez

Fromy, France

On s'approche peut-être d'un dénouement, six ans après la disparition d'Anaïs Guillaume et quelques mois après la condamnation pour meurtre de son ex petit ami. Quelques heures à peine après la découverte d'éléments d'un squelette humain sur un terrain privé à Fromy dans les Ardennes, un supplément d'information a été ordonné hier soir mardi 29 octobre. C'est la présidente de la cour d'assises de la Marne qui l'a signé et qui a délégué cette mission à un juge d'instruction du pôle criminel de Reims. Il ne pouvait en être autrement puisque la présidente de la cour d'assises est retenue pour une nouvelle session d'assises qui démarre le lundi 4 novembre. Elle ne pouvait donc superviser ce supplément d'information. 

S'agit-il du corps d'Anaïs Guillaume ?

Ce supplément d'information couvre un délai de quelques mois en attendant l'ouverture du procès en appel de Philippe Gillet, cet agriculteur ardennais condamné en 2019 à 22 ans de réclusion pour le meurtre d'Anaïs Guillaume. Le parquet général a fait appel du verdict d'où un nouveau procès programmé pour le printemps 2020. L'enquête devra faire toute la lumière sur ce nouveau rebondissement dans l'affaire Anaïs Guillaume, cette jeune ardennaise disparue depuis 2013. Disparition, sans corps, sans aveux. Ce qui n'a pas empêché la cour d'assises des Ardennes de condamner pour meurtre l'ancien petit ami de la jeune fille. Philippe Gillet, agriculteur ardennais installé à Fromy. C'est justement sur son terrain que les ossements ont été découverts.

Analyse et expertise

L'institut de recherche criminelle de la Gendarmerie nationale va analyser les ossements et dire si il s'agit bien du corps d'Anaïs Guillaume. Il faudra quelques jours pour avoir le retour des analyses. Pour l'instant, un expert anthropologique a juste fait savoir aux enquêteurs qu'on était en présence d'ossements humains et d'un squelette plutôt jeune. Anaïs Guillaume avait 21 ans. Les investigations vont aussi se pencher sur cette fameuse lettre anonyme. Qui est le corbeau ? Qui savait qu'un corps était enterré là ? 

Des fouilles rocambolesques

Une lettre anonyme est parvenue au parquet de Charleville  il y a quelques temps déjà. Ce n'était pas la première. Ne voyant rien venir, ne voyant aucune investigation se préparer, la fille aînée de Philippe Gillet a décidé avec un ami d'aller fouiller ce qu'elle pensait bien être une scène de crime. C'est elle qui a trouvé les traces d'ossements. Victoria Gillet, partie civile dans le premier procès de son père, qui risque des poursuites judiciaires pour avoir modifié une scène de crime. En attendant d'en savoir davantage, Philippe Gillet est toujours en détention. Il a toujours clamé son innocence. Un faisceau d'indices macabres ont pesé contre lui. Dans le cadre du supplément d'information, il sera bien sûr extrait de prison et entendu par le juge d'instruction.

La famille d'Anaïs Guillaume sera informée en priorité dès que les enquêteurs auront la certitude qu'il s'agit ou pas du corps de leur fille.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu