Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Retrouvez les résultats définitifs du second tour des Municipales, commune par commune

Tous les résultats

Non-lieu confirmé en cassation pour les 2 gendarmes du GIGN de Joué-lès-Tours qui avaient abattu Angelo Garand

-
Par , France Bleu Touraine

Plus de trois ans après les faits, et un an après le non-lieu confirmé pour les deux gendarmes du GIGN de Joué-lès-Tours qui avaient abattu Angelo Garand à Seur, près de Blois, la Cour de Cassation a rejeté le pourvoi de la famille estimant qu'il était "non-motivé", selon le Procureur de Blois.

photo illustration
photo illustration © Maxppp - ©maxppp

Angelo Garand avait été abattu de cinq balles le 30 mars 2017, chez ses parents, près de Blois lors de son interpellation par les gendarmes de l'antenne du GIGN de Joué-les-Tours. Il était recherché depuis son évasion suite à une permission de la prison de Poitiers-Vivonne. La chambre criminelle de la Cour de Cassation, dans un arrêt daté du 17 juin, a estimé le pourvoi "non motivé", explique le procureur de Blois, Frédéric Chevalier.

La Cour de Cassation est la juridiction la plus élevée de la justice en France.  Cette Cour peut rejeter le pourvoi, rendant la décision de la Cour d'Appel définitive. Elle ne se prononce pas sur le fond de l'affaire mais s'assure que le Droit et la procédure pénale ont été respectés.

Une marche organisée ce samedi à Blois

La chambre de l'instruction de la Cour d'appel d'Orléans avait jugé _e_n février 2019 que "Les deux gendarmes ont agi en légitime défense".  

Sur sa page Facebook, le collectif " Justice pour Angelo" appelle à une marche samedi 27 juin à 15 h en centre ville de Blois.  C'est à ce moment que sa sœur Aurélie Garand, qui porte la voix de la famille, s'exprimera. Elle souhaite auparavant s'entretenir avec son avocate, mais la famille de Angelo Garand se dit déterminée à aller "si nécessaire devant la Cour Européenne des Droits de l’Homme".  

·          

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu