Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Affaire Angelo Garand : la Cour de cassation statue sur le non-lieu des gendarmes du GIGN de Joué-lès-Tours

-
Par , France Bleu Touraine, France Bleu Orléans

Plus de trois ans après les faits, et un an après le non-lieu confirmé pour les deux gendarmes du GIGN de Joué-lès-Tours qui avaient abattu Angelo Garand à Seur, près de Blois, la cour de cassation va statuer sur ce dossier ce jeudi 4 juin.

Les deux gendarmes de l'antenne du GIGN de Joué-lès-Tours avaient fait feu sur Angelo Garand après plusieurs sommations
Les deux gendarmes de l'antenne du GIGN de Joué-lès-Tours avaient fait feu sur Angelo Garand après plusieurs sommations © Maxppp - A. Morissard

La Chambre criminelle de la Cour de cassation doit statuer ce jeudi 4 juin sur le pourvoi formé par la famille d’Angelo Garand contre le non-lieu disculpant les deux gendarmes de l'antenne du GIGN de Joué-lès-Tours. Angelo Garand avait été abattu de cinq balles le 30 mars 2017, chez ses parents, près de Blois. 

A Seur, dans le Loir-et-Cher

L'homme, évadé de la prison Vivonne en 2016 suite à une permission, avait refusé son interpellation à Seur, dans le Loir-et-Cher. Malgré les sommations, malgré les deux tirs de taser, il avait continué à avancer sur les forces de l'ordre, armé d'un couteau. "Les deux gendarmes ont agi en légitime défense" avait conclu la chambre de l'instruction de la cour d'appel d'Orléans. 

La famille de Angelo Garand prête à saisir la Cour européenne des droits de l'Homme

Dans ce nouveau volet judiciaire, la cour de cassation ne va pas se prononcer sur le fond du dossier mais vérifier seulement que le droit et la procédure pénale ont été respectés. La famille de Angelo Garand se dit déterminée à aller au bout dans ce dossier, et aller "si nécessaire devant la Cour Européenne des Droits de l’Homme".  

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu