Faits divers – Justice

Affaire Boulin : à Libourne les habitants veulent la vérité sur la mort de leur ancien maire

Par Noémie Bonnin, France Bleu Gironde vendredi 11 septembre 2015 à 16:36

A Libourne, les habitants veulent savoir ce qui est arrivé à leur ancien maire.
A Libourne, les habitants veulent savoir ce qui est arrivé à leur ancien maire. © Radio France - Noémie Bonnin

La justice a décidé de rouvrir le dossier concernant la mort mystérieuse de Robert Boulin, en 1979, alors qu'il était ministre du travail. A Libourne, où il a été maire pendant 20 ans, les habitants veulent savoir la vérité.

A Libourne, tout le monde se souvient du député-maire Robert Boulin, à la tête de la ville pendant 20 ans (1959-1979). "Ha oui bien sûr tout le monde l'aimait beaucoup" raconte Yvette. "Il était très gentil, on pouvait lui demander quoi que se soit, il était toujours prêt à rendre service. Je ne comprends pas pourquoi on l'a fait disparaître. Pourquoi, vraiment ? Je voudrais le savoir.

Mais Yvette a un gros doute sur l'issue possible de l'enquête : "On ne le saura jamais ! Je vous le dis, moi, on ne le saura jamais. C'est trop haut placé."

Je voudrais savoir

— Yvette, une Libournaise

Susy est assise sur un banc, dans le centre piéton de Libourne : "Faire jour sur une affaire où il y a des zones d'ombre, quelles qu'elles soient, je crois qu'il faut aller au jusqu'au bout. Ce n'est pas un problème le nombre d'années."

Plusieurs lieux de la ville portent le nom "Robert Boulin". - Radio France
Plusieurs lieux de la ville portent le nom "Robert Boulin". © Radio France - Noémie Bonnin

A Libourne, l’hôpital s'appelle Robert Boulin, une rue porte son nom, une plaque commémorative lui rend hommage. La ville n'a jamais oublié et veut savoir, à l'image d'André et Nicole : "Oui, trois fois oui il faut aller au bout ! Parce que personne ne sait qui l'a amené à se suicider...enfin, qui l'a tué, parce que de toute façon, c'est ça. Moi si j'étais sa fille je crois que je voudrais savoir."

Enfin la vérité va pouvoir apparaître

 — Ermine Viremouneix, de l'association "Robert Boulin pour la vérité"

C'est la fille de Robert Boulin justement, qui mène la bataille judiciaire. Une association travaille à ses cotés : "Robert Boulin pour la vérité". Ermine Viremouneix en est l'une des représentantes à Libourne : "Enfin la vérité va pouvoir apparaître. La version officielle ne tient pas debout." Mais la dame âgée, ancienne amie de Robert Boulin, craint également que la justice ne parvienne pas à révéler ce qu'elle croit être un meurtre. "_Je ne comprends pas comment ça peut durer aussi longtemps et que les personnes ne se rendent pas à l'évidence. M_ais encore aujourd'hui je ne crois pas qu'on aboutisse. ils vont trouver autre chose. Moi j'ai vu Robert Boulin deux jours avant le drame, il n'était pas question de se suicider, je vous l'assure!" Ermine Viremouneix est toujours aussi passionnée quand elle parle du dossier Boulin, malgré les années. "Je n'ai jamais oublié. Il y a des choses qu'on n'oublie jamais. Je souffre surtout de la façon dont on a voulu le déshonorer."

Voir aussi : Rebondissement dans l'affaire Robert Boulin, l'ancien maire de Libourne mort en 1979