Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Affaire Brun Habitat : deux ans de prison ferme pour l'ancien promoteur immobilier

-
Par , France Bleu Alsace, France Bleu Elsass
Strasbourg, France

Antoine Brun a été condamné à quatre ans de prison dont deux ans ferme ce lundi matin par le tribunal correctionnel de Strasbourg. L'ancien promoteur immobilier alsacien reconnu coupable d'avoir détourné de l'argent de 117 clients. Des familles qui ont acheté leur maison sur plans.

117 familles alsaciennes avaient porté plainte contre Brun Habitat
117 familles alsaciennes avaient porté plainte contre Brun Habitat © Maxppp -

Le promoteur immobilier Antoine Brun a été condamné à deux ans de prison ferme et deux ans avec sursis par le tribunal correctionnel de Strasbourg ce lundi. Il a détourné de l'argent de 117 clients. 117 familles qui avaient acheté des appartements sur plans via l'entreprise Brun Habitat à Oberschaeffolsheim, Schweighouse, Marmoutier, Behlenheim, Bergheim et Sigolsheim. Les chantiers s'étaient très vite arrêtés et les clients s'étaient retrouvés sans rien.

Interdiction de gérer une entreprise

La justice condamne Antoine Brun à leur verser près de 7,4 millions d'euros de dommages et intérêts. Le promoteur qui a déjà effectué de la détention provisoire ne retournera pas en prison. En revanche, le tribunal a également prononcé sa faillite personnelle pour une durée de quinze ans, il ne pourra donc plus gérer une entreprise.

Son frère, Jérôme, est lui condamné à 10 mois de prison avec sursis pour complicité d'escroquerie. L'ancien expert comptable de Brun Habitat, Michel Weber, écope de 18 mois de prison avec sursis. Il devra payer solidairement avec Antoine Brun plus de 2,5 millions d'euros aux victimes.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess