Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Affaire Carlos Ghosn : l'ancien patron de Renault est sorti de prison à Tokyo

mercredi 6 mars 2019 à 8:50 - Mis à jour le mercredi 6 mars 2019 à 15:10 Par Géraldine Houdayer, France Bleu

L'ancien patron de Renault Carlos Ghosn est sorti du centre de détention de Tokyo, où il était incarcéré depuis plus de trois mois, ce mercredi matin. Il portait une casquette et un masque sanitaire pour dissimuler son visage et était escorté par des policiers.

Carlos Ghosn, casquette bleue et masque sur le visage, est sorti de prison ce mercredi.
Carlos Ghosn, casquette bleue et masque sur le visage, est sorti de prison ce mercredi. © AFP - Behrouz MEHRI

L'ancien patron de Renault et Nissan Carlos Ghosn a quitté la prison de Tokyo ce mercredi, où il était incarcéré depuis plus de 100 jours pour des soupçons de malversations financières. Carlos Ghosn,rendu presque méconnaissable avec une casquette, un masque sanitaire et un blouson barré de bandes réfléchissantes oranges, était escorté par des policiers et est immédiatement monté dans une fourgonnette. Sa femme Carole, une de ses filles, l'ambassadeur de France et d'autres personnes étaient arrivées à la prison plusieurs heures auparavant, mais ne sont pas ressorties en même temps.

Une caution de huit millions d'euros 

Mardi, via son avocat, il avait payé une caution d'environ 8 millions d'euros, après l'acceptation de sa demande de libération par la justice japonaise. L'ancien patron déchu a l'interdiction de quitter le pays, même pour un bref séjour. Il sera placé sous la surveillance de caméras et disposera de moyens limités de communication avec l'extérieur. Cette décision intervient en réponse à une troisième demande de mise en liberté sous caution, les deux premières ayant été rejetées. 

Je suis innocent et résolument déterminé à me défendre vigoureusement" - Carlos Ghosn

"Je suis innocent et résolument déterminé à me défendre vigoureusement dans un procès équitable contre ces accusations sans fondement", avait déclaré Carlos Ghosn dans un communiqué en apprenant la décision d'une future remise en liberté mardi. Cette libération va permettre à l'ancien PDG de Renault de "se défendre librement et souverainement", a réagi le ministre français de l'Economie, Bruno Le Maire, estimant que c'était "une bonne chose". "Il est essentiel de protéger le principe de la présomption d'innocence et de laisser à chacun la liberté de se défendre dans les meilleures conditions possibles", a-t-il ajouté.

Carlos Ghosn a été inculpé pour minoration d'une partie de ses revenus pour un montant de 74 millions d'euros, de 2010 à 2018, dans les rapports de Nissan remis aux autorités boursières. Il a également été mis en examen pour abus de confiance.