Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Retrouvez les résultats définitifs du second tour des Municipales, commune par commune

Tous les résultats

INFO FRANCE BLEU - Affaire Claude-Boxberger : l'échantillon B confirme le dopage à l'EPO

- Mis à jour le -
Par , , France Bleu Belfort-Montbéliard, France Bleu Besançon, France Bleu, France Bleu Roussillon

INFO FRANCE BLEU. Ophélie Claude-Boxberger a bien été contrôlée positive à l'EPO. Les analyses effectuées la semaine dernière sur l'échantillon B confirment la présence de ce produit dopant dans le corps de l'athlète montbéliardaise.

L'athlète montbéliardaise Ophélie Claude-Boxeberger
L'athlète montbéliardaise Ophélie Claude-Boxeberger © Maxppp - Lionel Vadam

INFO FRANCE BLEU BELFORT MONTBÉLIARD. Ophélie Claude-Boxberger a bien été contrôlée positive à l'EPO. Les analyses effectuées la semaine dernière sur l'échantillon B, au laboratoire de Châtenay-Malabry dans les Hauts-de-Seine, confirment la présence de ce produit dopant. L’athlète du MBA, Montbéliard Belfort Athlétisme, avait été contrôlée positive le 18 septembre dernier à Font-Romeu lors d'un stage préparatoire aux Mondiaux d'athlétisme.

Un dopage à son insu ?

Ophélie Claude-Boxberger va devoir maintenant apporter les preuves d'une manipulation. Son beau-père et assistant personnel, Alain Flaccus, s'est en effet accusé devant les enquêteurs de l'avoir dopée à son insu lors de ce fameux stage. Ophélie Claude Boxberger clame son innocence. Selon nos informations, l'athlète a porté plainte contre X pour atteinte à l'intégrité physique par administration de substances nuisibles (article 22.15 du code pénal). La plainte a été déposée auprès du Tribunal de Grande Instance de Montbéliard

Cette plainte va permettre à son avocat d'avoir accès au dossier - notamment de disposer du procès verbal des aveux d'Alain Flaccus lors de sa garde à vue - pour mieux préparer la défense de l'athlète auprès de l'AFLD, Agence Française de Lutte contre le Dopage. Le dossier doit être déposé avant les fêtes.

Les aveux d'un tiers malveillant sont déterminants - l'avocat de l'athlète montbéliardaise

Pour l'avocat de l'athlète, les aveux d'Alain Flaccus sont déterminants. " Les aveux d'un tiers malveillant qui aurait été reconnu responsable de cette injection d'EPO suffisent pour pouvoir apporter la preuve de l'innocence de ma cliente. Ils sont déterminants. Ca doit suffire pour la mettre hors de cause. Quel intérêt aurait-il eu à se dénoncer à sa place ? Ce qui m'intéresse, ce sont les pièces qui sont dans le dossier. Il y a des aveux. Dans la mesure ou ces aveux sont confirmés devant l'AFLD, il n'y a aucun doute", indique Maître Laurent Clauzon spécialiste en droit du sport.   Ophélie Claude-Boxberger devrait être convoquée devant la commission des sanctions de l'Agence Française de Lutte contre le Dopage en début d'année prochaine

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu