Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice DOSSIER : L'affaire Péchier à Besançon : un anesthésiste soupçonné d'empoisonnement sur sept patients

Anesthésiste soupçonné d'empoisonnements à Besançon : la décision de lever la mise en examen est reportée

mercredi 27 septembre 2017 à 10:35 Par Marion Streicher et Christophe Mey, France Bleu Besançon et France Bleu

La demande de levée de mise en examen du docteur Péchier est repoussée à une date ultérieure au lieu de ce mercredi. Le médecin anesthésiste est soupçonné d'avoir empoisonné sept patients dans deux cliniques bisontines. Ses avocats demandent son placement sous le statut de témoin assisté.

Pour les avocats du docteur Péchier, le dossier est vide.
Pour les avocats du docteur Péchier, le dossier est vide. © Maxppp - /

Besançon, France

Cette journée de mercredi était importante pour le docteur Péchier qui espère la levée de sa mise en examen. Il va devoir patienter. L'anesthésiste est soupçonné d'avoir empoisonné sept patients dans deux cliniques bisontines, entre 2008 et 2017. Deux victimes n'ont pas survécu. Ses avocats soutiennent qu'il n'y a rien dans le dossier et demandent que le médecin soit placé sous le statut de témoin assisté.

Lors de l'audience du 6 septembre, ils ont produit à l'audience l'avis de trois médecins qui mettent en doute l'empoisonnement de l'une des patientes. Pour les parties civiles, il s'agit de certificats de complaisance. La chambre de l'instruction de la cour d'appel de Besançon devait se prononcer ce mercredi matin sur une éventuelle levée de la mise en examen. Elle a finalement décidé de proroger sa décision, autrement dit de la reporter à une date ultérieure. Le docteur Péchier reste donc mis en examen pour le moment.

LIRE AUSSI : Stupeur à la clinique Saint Vincent après la mise en examen d'un anesthésiste soupçonné d'empoisonnement