Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Affaire Daval

Affaire Daval : l'avocat de Jonathann Daval relaxé des poursuites pour "violation du secret professionnel"

- Mis à jour le -
Par , , France Bleu Besançon, France Bleu Belfort-Montbéliard, France Bleu

En marge de l'affaire Alexia Daval, l'avocat de Jonathann Daval comparaissait ce jeudi devant le tribunal correctionnel de Strasbourg pour "violation du secret professionnel". Poursuivi pour avoir donné des informations sur une confrontation en cours, Me Schwerdorffer a été relaxé.

Le palais de justice de Strasbourg où comparaissait Me Schwerdorffer.
Le palais de justice de Strasbourg où comparaissait Me Schwerdorffer. © Radio France - Blandine Costentin

Une petite affaire dans l'affaire. Alors que Jonathann Daval comparaitra à partir du 16 novembre 2020 devant la cour d'assises de Vesoul pour le meurtre de son épouse Alexia, son avocat, Me Randall Schwerdorffer était jugé ce jeudi au palais de justice de Strasbourg pour "violation du secret professionnel". Le tribunal l'a relaxé, comme l'avait requis le procureur.

A l'origine de ce procès, un incident en marge d'une confrontation capitale entre Jonathann Daval et la famille de la victime, le 7 décembre 2018 au palais de justice de Besançon. A l'époque, le meurtrier présumé d'Alexia est revenu sur ses aveux de janvier 2018 et accuse sa belle-famille de "complot". Cette confrontation poussera le jeune homme à craquer et à s'accuser à nouveau de la mort de son épouse.

Me Schwerdorffer (au centre) au palais de justice de Strasbourg.
Me Schwerdorffer (au centre) au palais de justice de Strasbourg. © Radio France - Jean-François Fernandez

Alors que la confrontation est en cours, dans le bureau du juge d'instruction, Me Schwerdorffer sort du tribunal pour fumer et rencontre la mère de Jonathann Daval, sur les marches du palais de justice. Il lui explique qu'une photo a été présentée à son fils, une photo d'Alexia et de leur chat et que le jeune homme a été ému aux larmes. Il s'agissait, selon l'avocat, de rassurer la mère de l'accusé, lui montrer que son fils n'était pas un monstre, qu'il avait encore de l'empathie pour son épouse.

Je ne suis pas responsable de ce qu'écrivent les journalistes - l'avocat de Jonathann Daval

Sur internet, la presse se fait l'écho de cet échange, d'autant que la confrontation a été décisive : c'est devant cette photo que Jonathann Daval a craqué et réitéré ses aveux. C'est à la suite de cet incident que le parquet de Besançon avait décidé de poursuivre l'avocat pour "violation du secret professionnel".

"Je ne suis pas responsable de ce qu'écrivent les journalistes", a déclaré Me Schwerdorffer devant le tribunal ce jeudi. "Si c'était à refaire, je le referai" ajoute l'avocat. Un de ses défenseurs, Me Euvrard, explique en outre que, dans ce dossier contre de Randall Schwerdorffer, figurent des éléments versés au dossier qui concernent une affaire non encore jugée, ce qui pourrait constituer "une violation du secret de l'instruction".

Tout au long de l'instruction, l'affaire Daval a été l'objet d'une intense pression médiatique, dénoncée en février 2018 par la procureure de l'époque, Edwige Roux-Morizot. 

Me Schwerdorffer était jugé à Strasbourg : le dépaysement du dossier avait été demandé dans la mesure où l'avocat suit de nombreux dossiers de justice pénale à Besançon. Le procès avait été repoussé à plusieurs reprises, ce qui explique une audience si proche du procès principal, celui de Jonathann Daval. 

Dans cette affaire de meurtre, Randall Schwerdorffer assistera son client devant la cour d'assises de Vesoul du 16 au 20 novembre. Un procès très attendu, trois ans après les faits, pour lequel des dizaines de médias ont demandé à être accrédités.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess