Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Affaire Daval

Affaire Daval : la défense de l'accusé réclame le report du procès à cause du coronavirus

-
Par , France Bleu Besançon, France Bleu

À partir du 16 novembre 2020, Jonathann Daval doit être jugé pour le meurtre de son épouse, à Vesoul en Haute-Saône, devant un public restreint à cause des contraintes sanitaires. Ses avocats demandent un report du procès, selon eux, il ne doit pas se jouer dans ces conditions.

Maître Randall Schwerdorffer, avocat de Jonathann Daval dans son bureau lundi 26 octobre 2020
Maître Randall Schwerdorffer, avocat de Jonathann Daval dans son bureau lundi 26 octobre 2020 © Radio France - Sophie Allemand

Lundi 26 octobre 2020, les avocats de Jonathann Daval ont réclamé le report du procès de leur client. Johnathann Daval a reconnu avoir tué son épouse Alexia chez eux à Gray la Ville il y a deux ans. Il doit être jugé du 16 au 20 novembre par la cour d'assises de Haute-Saône, au palais de justice de Vesoul. 

"On aimerait une salle plus grande, où il y aurait plus de distanciation"

La défense de l'accusé estime qu'à cause du coronavirus et des règles sanitaires, les conditions ne sont pas réunies pour mener un procès si important. Me Randall Schwerdorffer, l'avocat de l'accusé, dit avoir appris les conditions drastiques dans lesquelles sera organisé le procès, dans un article de nos confrères de l'Est Républicain. Il regrette qu'il n'y ait pas eu plus de concertation. 

Il veut écrire à la cour d'appel de Besançon pour demander un décalage d'un ou deux mois :

"On se retrouve dans une cour d'assises qui ne peut pas accueillir un procès de qualité" : Maître Randall Schwerdorffer

L'avocat dément vouloir repousser le procès pour que son client puisse comparaître libre. En France, la durée maximale de la détention provisoire est de deux ans, celle de Jonathann Daval a déjà été prolongée à titre exceptionnel. "L'objectif n'est pas de tendre un piège pour obtenir une remise en liberté d'une façon déloyale dans le cadre du procès," insiste-t-il.   

Au procès des attentats de 2015, le débat sur le port du masque a également eu lieu. Le 7 septembre 2020, le port du masque est redevenu obligatoire en permanence. Le public y a aussi été limité, et le procès a suivi son cours.  

Pour l'instant, le procureur de la république de Vesoul Emmanuel Dupic n'a pas souhaité répondre à cette demande.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess