Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Meurtre d'Alexia Daval

Affaire Daval : ce que signifie la présence très médiatique des parents d'Alexia à quelques mois du procès

Depuis quelques semaines les parents d'Alexia Daval sont sur les plateaux télé et dans les colonnes de la presse écrite. Une présence très médiatique, à quelques mois du procès de Jonathann Daval, prévu en novembre 2020 à Vesoul. Analyse.

Isabelle Fouillot, la mère d'Alexia Daval omniprésente, ici lors de la reconstitution en juin 2019
Isabelle Fouillot, la mère d'Alexia Daval omniprésente, ici lors de la reconstitution en juin 2019 © Radio France - Jean-François Fernandez

Elle est au coeur de cette affaire : Isabelle Fouillot, la mère d'Alexia Daval, est un personnage clé dans la médiatisation de l'enquête sur le meurtre de sa fille. Cette mère a un rôle capital dans les décisions prises par la famille.

Retour sur les faits : la disparition d'une joggeuse

Tout commence le samedi 28 octobre 2017. En cette veille de week-end de la Toussaint, un homme se présente à la gendarmerie de Gray, en Haute-Saône, pour signaliser la disparition de son épouse. Cet homme, c'est Jonathann Daval. Son épouse Alexia est partie faire son footing comme tous les samedis matins, mais elle n'est pas revenue. Il s'inquiète et donne l'alerte.

A cette époque, il y a eu plusieurs disparitions de joggeuses en France. C'est tout un pays qui suit l'enquête. De nombreux clubs de sport organisent des rassemblements en soutien, on pense alors à un enlèvement. Tout le weekend des effectifs importants de gendarmerie sont déployés, un hélicoptère, des maîtres-chiens. Emmanuel Dupic, le procureur de la République à Vesoul, saisit très vite qu'il ne s'agit pas d'une fugue. Le dimanche et le lundi, des battues sont organisées.

Des battues avec la population et les gendarmes pour tenter de retrouver Alexia Daval, joggeuse, portée disparue.
Des battues avec la population et les gendarmes pour tenter de retrouver Alexia Daval, joggeuse, portée disparue. © Radio France - Jean-François Fernandez

La découverte du corps

La découverte du corps à demi carbonisé dans le bois d'Esmoulins confirme, à l'époque, la thèse d'un enlèvement. Le 2 novembre 2017, à l'hôtel de ville de Gray, la famille s'exprime lors d'une conférence de presse. Déjà Isabelle Fouillot s'impose. C'est elle qui s'exprime au nom de toute la famille. Jonathann est en pleurs, son beau-père, qui le considère comme un fils, le soutient. Isabelle Fouillot annonce l'organisation d'une marche silencieuse, le dimanche 5 novembre 2017 à Gray, pour rendre hommage à sa fille assassinée.

Isabelle Fouillot prend la parole au nom de la famille lors d'une conférence de presse le 2 novembre 2017, à la mairie de Gray après la découverte du corps d'Alexia.
Isabelle Fouillot prend la parole au nom de la famille lors d'une conférence de presse le 2 novembre 2017, à la mairie de Gray après la découverte du corps d'Alexia. © Radio France - Jean-François Fernandez

La mise en examen

Fin janvier 2018, l'affaire prend un nouveau tournant. Jonathann Daval est arrêté dans le pavillon du couple. Placé en garde à vue à Besançon, le lendemain, il est mis en examen. Là encore, Isabelle Fouillot joue un rôle prépondérant car c'est elle qui réussit à faire craquer son gendre. Il avoue et est mis en examen pour meurtre sur conjoint le 30 janvier 2018 à Besançon.

Véhicules de la gendarmerie devant chez Jonathann Daval, le 29 janvier 2018.
Véhicules de la gendarmerie devant chez Jonathann Daval, le 29 janvier 2018. © Radio France - Jean-François Fernandez

Changement de stratégie

Alors que, depuis le début de cette affaire, la famille d'Alexia Daval tente d'expliquer ce qu'il s'est passé, désormais la stratégie de communication s'oriente vers un aspect affectif. Isabelle et Jean-Pierre Fouillot montrent, sur les plateaux télé et dans les magazines spécialisés comme Closer qu'ils n'ont rien vu venir que qu'ils culpabilisent. 

A un peu plus de cinq mois du procès d'assises, qui se tiendra à Vesoul en novembre 2020, la famille montre vouloir reprendre la main. "Nous voulons donner notre version" explique, sur France 2, Isabelle Fouillot. Sous-entendu, jusqu'à présent, on entendait un peu trop la version délivrée par les avocats de Jonathann Daval. Un plan communication plutôt bien orchestré, sensibiliser l'opinion publique, avant de sensibiliser les jurés d'assises.

Une telle communication d'une partie civile, avant un procès d'assises, est assez rare. Si l'objectif est de bien faire comprendre le malheur qu'a vécu cette famille, cette stratégie pourrait s'avérer à double tranchant.

Prise de parole lors de la marche blanche à Gray le 5 novembre 2017.
Prise de parole lors de la marche blanche à Gray le 5 novembre 2017. © Radio France - Jean-François Fernandez

Une communication à double tranchant

Dans ce rôle de porte-parole de la famille d'Alexia, Isabelle Fouillot se montre comme une femme forte, avec une personnalité affirmée, qui maîtrise et dirige. Très certainement, ce combat qu'elle mène pour l'image de sa fille disparue l'aide à tenir face au drame. Mais n'y a-t-il pas un risque, en se mettant en avant, de prêter le flanc à la défense de l'accusé ?

Cette omniprésence de la mère pourrait servir les avocats de Jonathann Daval si leur intention était, aux assises, de démontrer que la victime, Alexia, était le portrait craché de sa mère, une femme forte. En novembre 2019, Me Schwerdorffer, l'avocat de Jonathann Daval, avait dévoilé une partie de sa stratégie : faire examiner par la cour d'assises les relations au sein du couple Alexia et Jonathann, affirmer que ce dernier subissait des violences de son épouse. Cette ligne de défense, déjà esquissée en janvier 2018, avait attiré sur Me Schwerdorffer les foudres de Marlène Schiappa, secrétaire d'Etat à l'égalité homme femme, et d'associations féministes.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess