Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers - Justice
Dossier : Meurtre d'Alexia Daval

Affaire Daval : Me Florand se dit soulagé de ne plus être l'avocat des parents d'Alexia

A quelques mois du procès, en 2020, de Jonathann Daval pour le meurtre de sa femme, Me Jean-Marc Florand a confirmé ce dimanche qu'il n'était plus l'avocat des parents d'Alexia Daval. Il se dit "soulagé" de quitter le dossier.

Jean-Marc Florand, avocat des parents d'Alexia Daval
Jean-Marc Florand, avocat des parents d'Alexia Daval © Radio France - Jean-Francois Fernandez

Gray, France

Il l'a appris indirectement vendredi dernier par l'un de ses confrères : Jean-Marc Florand n'est plus l'avocat des parents d'Alexia Daval. L'avocat le confirme sur France Bleu Besançon ce dimanche soir, quelques heures après la parution de l'information dans La Presse de Gray. Cela faisait plus de deux ans et demi que l'avocat était le conseil d'Isabelle et Jean-Pierre Fouillot, les parents d'Alexia Daval. 

Il affirme qu'il voulait de toute façon quitter le dossier : "Je suis soulagé, j'avais pris la décision dès début janvier de renoncer à la défense de M. et Mme Fouillot. Je voulais pas leur dire pendant la période des fêtes. Ma décision était prise, ils ont pris les devants."

Une relation avocat/client dégradée

Me Florand explique que les relations sont devenues compliquées avec les parents d'Alexia. "C'est comme dans une relation médecin/patient, il faut un minimum de confiance. Quand vous avez des clients qui n'écoutent pas vos conseils, ou qui n'en tiennent pas compte, il faut en tirer les conséquences", explique-t-il. 

Jeudi dernier, la famille d'Alexia Daval, ses parents, sa soeur et son beau-frère, ont demandé une nouvelle expertise suite à des traces de médicaments détectées durant l'autopsie. Ils soupçonnent Jonathann Daval d'avoir empoisonné son épouse "à petit feu". Une demande d'investigations complémentaires qui doit être tranchée par la juge d'instruction, mais qui est déjà rejetée par Emmanuel Dupic, le procureur de Vesoul. Le magistrat estime que les causes du décès d'Alexia sont connues et souligne qu'il y a déjà deux expertises au dossier sur les médicaments ingérés par la victime. 

La demande d'une nouvelle expertise : inutile selon Me Florand 

Me Florand aurait déconseillé aux parents d'Alexia cette demande d'investigations supplémentaires. C'est cet élément qui aurait poussé Isabelle et Jean-Pierre Fouillon à se séparer de lui. Pour l'avocat, cette demande d'acte n'était pas une bonne idée. "Cette demande est tardive, inutile et infondée. Dans ce dossier, il y a eu plus de cinquante expertises. Tout ça est au dossier. On est à un moment où on en est à chercher la date du procès. Je ne vois pas l'intérêt de faire de nouvelles demandes d'actes." Pour l'avocat, la thèse de l'empoisonnement a été une hypothèse de travail largement explorée, mais les investigations n'ont pas permis de la confirmer. 

Désormais, ce sera Me Gilles-Jean Portejoie qui sera l'avocat des parents d'Alexia. Il est déjà l'avocat de la soeur et du beau-frère d'Alexia. Il représentera la famille de la victime lors du procès, prévu en 2020.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu