Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Affaire de corruption à Toulouse : les deux policiers mis en examen

-
Par , France Bleu Occitanie, France Bleu

Le parquet de Toulouse annonce ce mardi la mise en examen des deux policiers columérins mis en cause dans une affaire de corruption. Ils sont soupçonnés d'avoir renoncé à suspendre le permis d'un conducteur en excès de vitesse en échange d'argent.

Contrôle de police à Toulouse (photo d'illustration)
Contrôle de police à Toulouse (photo d'illustration) © Radio France - Olivier Lebrun

Les deux policiers columérins ont été mis en examen pour corruption et placés en détention provisoire. Le parquet de Toulouse l'annonce ce mardi, une information judiciaire a été ouverte l'IGPN (Inspection générale de la Police nationale) saisie.

Un livreur de sushis en excès de vitesse

Les faits ont eu lieu dans la nuit du 14 au 15 février dernier. Un livreur de sushis est contrôlé en excès de vitesse par deux policiers. Ce gardien de la paix et ce brigadier de police affectés au commissariat de Colomiers auraient alors proposé au conducteur de leur remettre une somme d'argent de plusieurs centaines d'euros en espèces en contrepartie de l'absence de verbalisation.

Le plaignant a produit aux enquêteurs un enregistrement audio des échanges ayant conduit à cette remise de fonds illicite.

Les policiers reconnaissent "le pacte"

Le procureur de la République de Toulouse a co-saisi l'IGPN Antenne de Bordeaux et le SRPJ de Toulouse. Il parle de "faits d'une particulière gravité" ayant conduit au placement en garde à vue dès le 15 février de ces fonctionnaires. Le 17 février, les deux policiers ont été déférés au parquet puis mis en examen pour corruption.

Lors de leurs auditions, les policiers "ont finalement convenu de la matérialité de ces agissements et du partage du produit de ce pacte de corruption", écrit le procureur de la République. Ils ont été placés en détention provisoire.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu