Faits divers – Justice

Les instances du football ne sanctionnent pas l'Amiens SC après la chute de la barrière de sécurité

Par François Sauvestre, France Bleu Picardie et France Bleu jeudi 9 novembre 2017 à 22:52 Mis à jour le vendredi 10 novembre 2017 à 7:19

La barrière de sécurité avait chuté sous la pression des lillois célébrant le but de leur équipe
La barrière de sécurité avait chuté sous la pression des lillois célébrant le but de leur équipe © Maxppp - Haslin Fred

La commission de discipline de la Ligue de Football Professionnel ne prononce aucune sanction contre l'Amiens SC après la chute de la barrière de sécurité qui avait blessé 29 personnes, le 30 septembre lors d'un match face à Lille au stade de la Licorne.

Les dirigeants de l'Amiens SC étaient convoqués ce jeudi devant la commission de discipline de la Ligue de Football Professionnel (LFP) à Paris. Ses membres ont rendu les conclusions de l'instruction lancée début octobre après la chute de la barrière de sécurité qui avait blessé 29 supporters de Lille présents au stade de la Licorne le 30 septembre dernier. Le club n'est pas responsable de cet incident estime la LFP qui ne sanctionne pas l'Amiens SC.

Exposés à des sanctions lourdes, les dirigeants amiénois sont ressortis confiants de l'audition à la Ligue. Ils ont eu raison d'afficher cette confiance puisque cette commission de discipline n'a donc infligé aucune sanction.

Pas encore de décision pour un retour à la Licorne contre Monaco

En début d'après-midi, les dirigeants de l'Amiens SC se sont exprimés devant une autre commission de la LFP. Celle des compétitions qui doit dire si oui non le match contre Monaco, le 17 novembre pourra se jouer au stade de la Licorne. Aucune décision n'a été prise. Une première commission de sécurité, mandatée par la préfecture de la Somme inspectera dès ce vendredi la nouvelle barrière du kop visiteur puis repassera mercredi pour vérifier l'ensemble des garde-corps qui ont été renforcés. A deux jours du match, l’État et la Ligue pourront alors donner ou non un feu vert. "Le calendrier permet une réception de Monaco à Amiens", a déclaré le président de l'ASC Bernard Joannin, à l'issue de cette première convocation de la journée.