Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Affaire de la grotte sanglante de Sète : un enchainement extraordinaire de "coïncidences" selon un des accusés

-
Par , France Bleu Hérault, France Bleu

Après Audrey Louvet vendredi, c'est Rémi Chesne qui a été invité à s'expliquer ce lundi sur l'assassinat de Patrick Isoird, retrouvé mort en juillet 2014 dans une grotte du Mont Saint-Clair à Sète. L'homme de 51 ans continue de nier en bloc, même s'il a été mis en difficulté.

Plusieurs éléments accablants pour Rémi Chesne ne sont que des coïncidences selon lui (ici l'entrée de la grotte où a été retrouvé le corps de Patrick Isoird)
Plusieurs éléments accablants pour Rémi Chesne ne sont que des coïncidences selon lui (ici l'entrée de la grotte où a été retrouvé le corps de Patrick Isoird) © Maxppp - Vincent Andorra

À l'ouverture du procès devant la cour d'assises de l'Hérault lundi 18 janvier, Rémi Chesne avait annoncé la couleur : "Je suis innocent". Une semaine plus tard, l'ancien coiffeur à domicile de 51 ans campe sur ses positions. D'ailleurs, il ne s'explique toujours pas pourquoi Audrey Louvet l'accuse d'avoir tué Patrick Isoird, retrouvé mort en juillet 2014 dans une grotte du Mont Saint-Clair à Sète, et de s'être servi d'elle comme appât. "J'essaye de réfléchir, clairement je ne comprends pas".

"Je n'ai rien à faire dans cette histoire."- (Rémi Chesne)

Confronté aux témoignages de plusieurs personnes qui rapportent qu'il a menacé de vengeance Patrick Isoird, un collègue de sa femme avec qui elle a eu une relation, il ne voit rien d'autre que des mensonges. "Je ne lui en ai jamais voulu alors pourquoi le menacer? Je ne comprends pas".

Hasard et "coïncidences"

Le 23 juin 2014, jour de la disparition de Patrick Isoird, ce dernier avait rendez-vous avec Audrey Louvet. Il sera retrouvé trois semaines plus tard dans la grotte, tué par balle et le corps partiellement carbonisé. C'est Rémi Chesne qui a emmené la jeune femme jusqu'au lieu de rendez-vous. Elle attendait à un arrêt de bus, il passait par là en voiture, alors il l'a déposée. Simple "coïncidence".

Pas loin de la scène de crime, téléphone éteint

Le même jour, le téléphone de Rémi Chesne n'est plus localisable pendant trois heures, au moment des faits. Nouvelle "coïncidence" : de l'eau avait été renversée sur son smartphone par une de ses clientes, il a dû éteindre son portable. Et les 300 SMS échangés avec Audrey Louvet et effacés de leurs deux téléphones ? Encore et toujours une "coïncidence".

"Vous vous rendez compte que vous êtes en train de vous enfermer ?" - (Georges Gutteriez, avocat général)

Rémi Chesne reconnait avoir entretenu des liens téléphoniques étroits avec Audrey Louvet avant les faits. "Elle voulait des soins capillaires sans arrêt et j'étais le coiffeur de ses enfants". Ces liens ont brutalement cessé deux jours après la disparition de Patrick Isoird.

Qu'on le pense sincère ou de mauvaise foi, Rémi Chesne a réponse à tout. Sauf quand une pièce est apportée aux débats par l'avocat général : une main courante déposée par sa femme Nadège en 2006, indiquant à la police qu'il l'a rouée de coups de poing et de coups de pied. 

"Arrête de mentir !"- (Audrey Louvet à Rémi Chesne)

Interloqué, comme sonné, Rémi Chesne, qui se targue d'être calme et pacifique, tente de se ressaisir : "J'ai jamais tapé ma femme, ça me choque profondément". "Alors ça veut dire que c'est votre femme qui a menti ?..." suggère Georges Gutteriez. Une femme qui s'est pendue en 2009 quelques heures après avoir avoué à Rémi Chesne qu'elle l'avait trompé avec Patrick Isoird.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess