Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Affaire de la sextape : le contrôle judiciaire de Karim Benzema intégralement levé

mercredi 26 juillet 2017 à 18:03 Par Julien Baldacchino, France Bleu

Le juge d'instruction a levé intégralement le contrôle judiciaire de Karim Benzema dans l'affaire dite de la sextape de Mathieu Valbuena, a-t-on appris ce mercredi. Il n'a plus d'interdiction de rencontrer d'autres protagonistes de l'affaire.

Karim Benzema, lors d'un entraînement en 2016
Karim Benzema, lors d'un entraînement en 2016 © AFP - JONATHAN NACKSTRAND

C'est une victoire supplémentaire pour Karim Benzema, après que la Cour de Cassation lui a donné raison le 11 juillet dernier. Le footballeur international a vu son contrôle judiciaire intégralement levé par le juge d'instruction lundi, a indiqué l'un de ses avocats ce mercredi. "On est très satisfaits de cette nouvelle victoire, on attend désormais la mise hors de cause totale de Karim Benzema dans cette affaire", a déclaré l'avocat, Me Cormier.

A nouveau autorisé à entrer en contact avec son ami d'enfance

Le contrôle judiciaire de Karim Benzema avait déjà été partiellement levé en février 2016, quand le juge d'instruction l'avait à nouveau autorisé à entrer en contact avec le joueur Mathieu Valbuena, qui est partie civile dans l'affaire. En revanche, il ne pouvait toujours pas parler avec son ami d'enfance Karim Zenati, lui aussi mis en examen dans ce dossier. Il pourra désormais le faire.

Dans cette affaire, Karim Benzema était accusé d'avoir poussé (sur les conseils de Karim Zenati) Mathieu Valbuena à payer pour éviter la diffusion d'une vidéo intime. L'enquête avait conduit aux cerveaux présumés de l'entreprise de chantage, Mustapha Zaouaoui et Axel Angot, et le corbeau présumé, Younès Houass. Tous sont également mis en examen.

Pour l'heure, le parquet de Versailles n'a pas indiqué s'il allait faire appel de la décision du juge d'instruction.