Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Francis Heaulme jugé pour le double-crime de Montigny-lès-Metz

VIDEOS - Affaire de Montigny-lès-Metz : avant le procès Heaulme, retour sur les lieux du crime

Metz, France

Francis Heaulme comparaît du 25 avril au 18 mai 2017 devant les assises de la Moselle pour le double meurtre de Montigny-lès-Metz. En septembre 1986, cette affaire avait choqué la Lorraine : deux enfants de 8 ans tués à coups de pierre, alors qu'ils jouaient dans leur quartier.

Le talus et la rue de Venizelos en 1986, l'année où Alexandre et Cyril ont été tués.
Le talus et la rue de Venizelos en 1986, l'année où Alexandre et Cyril ont été tués. © Maxppp - Archives Républicain Lorrain

Plus de 30 ans de rebondissements, un cinquième (et dernier ?) procès, un tueur en série condamné sept fois dans le box des accusés : l'affaire de Montigny-lès-Metz est exceptionnelle à plus d'un titre. Et le double meurtre qu'elle désigne particulièrement sordide : le 28 septembre 1986, deux garçons de 8 ans, Alexandre Beckrich et Cyril Beining, ont eu le crâne fracassé à coups de pierre, alors qu'ils faisaient du vélo, non loin de chez eux.

La scène de crime

Le 28 septembre, Alexandre et Cyril jouent dans la rue de Venizelos, en contrebas d'un talus où passe la voie ferrée. Beaucoup de passants les ont vus, mais après 17h15, plus de nouvelles. A 19h20, la police est prévenue. Une demi-heure plus tard, les deux corps sont retrouvés sur le talus. Près des cadavres, quatre pierres, dont l'une pèse près de 6 kilos, et une cordelette. L'un des enfants a le pantalon baissé. Pour le médecin légiste, la mort remonte à moins de trois heures.

Double meurtre de Montigny-lès-Metz : ce que l'on sait.
Double meurtre de Montigny-lès-Metz : ce que l'on sait. © Visactu

Il s'en suit une enquête longue et tumultueuse. Le premier suspect placé en garde à vue est un certain Henri Leclaire. Mais sept mois après les faits, c'est un garçon de 16 ans, Patrick Dils, qui avoue le crime en garde à vue. Le jeune homme se rétracte, mais il est condamné deux fois, avant d'être finalement acquitté. Ce qui a ouvert la voie à la révision du procès de Patrick Dils, c'est la présence sur les lieux de Francis Heaulme. Interrogé dans une autre enquête, menée en Bretagne par le gendarme Jean-François Agbrall, cet homme, originaire de Metz, raconte qu'il s'est promené le long d'une voie ferrée dans l'est de la France, que des enfants lui ont jeté des cailloux et que, plus tard, il a vu ces enfants morts.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Gérer mes choix

Patrick Dils acquitté en 2002, Francis Heaulme est mis en examen pour le meurtre d'Alexandre et Cyril en 2006. C'est en mars 2014 qu'il comparait pour le quatrième procès de l'affaire de Montigny-lès-Metz. Fait exceptionnel, les audiences sont suspendues au bout de deux jours : de nouveaux témoins se sont manifestés à la veille du procès. Une nouvelle information judiciaire est ouverte, contre Henri Leclaire, le premier suspect interrogé en décembre 1986. Il n'est finalement pas poursuivi. Et c'est bien Francis Heaulme, le "routard du crime", qui comparaît seul dans le box des accusés à partir du 25 avril.

VOIR AUSSI : Double meurtre de Montigny-lès-Metz : 30 ans d'archives sonores

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Gérer mes choix

Voir aussi notre dossier : Double meurtre de Montigny-lès-Metz, 30 ans de rebondissements judiciaires

Choix de la station

À venir dansDanssecondess