Faits divers – Justice

Affaire des arracheurs de DAB sur le bassin alésien : un procès hors norme

Par Ludovic Labastrou, France Bleu Gard Lozère lundi 14 avril 2014 à 20:14

Le TGI d'Alès
Le TGI d'Alès © Radio France - Ludovic Labastrou

Suite ce mardi de l'examen de la série d'arrachage de DAB sur le bassin alésien en 201. Un procès sous haute surveillance policière : pas moins de 90 fonctionnaires sécurisent les lieux. Cinq hommes comparaissent.

Le procès de la série d’arrachage de DAB sur le bassin alésien en 2011 reprend ce mardi, au Tribunal de Grande Iinstance d’Alès. Cinq hommes comparaissent (3 détenus, 2 libres) dans un dossier où le procureur a réclamé lundi de lourdes peines. Ce mardi matin, les plaidoiries de la défense se poursuivent. Le jugement sera connu dans l’après-midi.

Le récit de Ludovic Labastrou

Le procureur a requis à leur encontre de 7 à 8 ans pour deux d'entre-eux et 9 à 10 ans pour les deux autres. Le dernier encourt trois ans. Ce qui fait bondir son avocat...

Maître Aurélien Vergani.

Dans ce dossier, on retrouve sept parties civiles, dont l'agence du Crédit agricole de la Grand Combe. 100.000 euros de butin  et 75.000 euros de réparation. Pour l'avocat de la banque, Pierre-Marie Grappin, la culpabilité des accusés est claire.

Pierre-Marie Grappin.