Faits divers – Justice

Affaire des bébés congelés de Louchats : nouvelles fouilles à Saint-Magne

Par Stéphanie Brossard, France Bleu Gironde mercredi 29 avril 2015 à 12:16

Après Louchats, les recherches se concentrent dans l'ancienne maison du couple à St Magne
Après Louchats, les recherches se concentrent dans l'ancienne maison du couple à St Magne © Radio France

Au lendemain de fouilles infructueuses dans le jardin du pavillon familial à Louchats, où cinq bébés congelés avaient été découvert mi-mars, les tractopelles ont investi ce mercredi, l'ancienne maison du couple à Saint-Magne.

Les investigations se poursuivent dans l'enquête sur l'affaire des bébés congelés de Louchats. Lundi, la mère de famille de 35 ans a été mise en examen pour meurtres sur mineurs de moins de 15 ans , après la découverte, mi-mars, de cinq nouveaux-nés dans le pavillon familial de Louchats dont quatre dans le congélateur familial. Des fouilles ont eu lieu dans le jardin du pavillon hier. Et d'autres fouilles se sont déroulées entre 9h et 16h30 à Saint-Magne, dans l'ancienne maison du couple.

Des recherche sur une zone d'un hectare

Il y avait sur place, des radars , des chiens formés à la recherches de cadavres et des tractopelles qui ont retourné la terre du jardin de cette maison isolée du centre de Saint-Magne, en plein milieu de la forêt. C'est un grand terrain d'un hectare environ . ****

Le couple avait occupé cette maison durant 10 ans entre 2000 et 2010 avant de déménager à Louchats où a été faite la macabre découverte. Il s'agissait pour les enquêteurs de fermer une porte comme ils disent : être sûrs, comme dans le jardin de la maison de Louchats, qu'il n'y avait pas d'autres cadavres, qu'il n'y avait pas eu d'autres grossesses, entre la naissance des deux aînées du couple de 13 et 15 ans , et la découverte le mois dernier de ces cinq bébés dont quatre dans le congélateur familial.

Les investigations vont se poursuivre désormais hors de ces  habitations. Les enquêteurs espèrent deux que la mère de famille de 35 ans se confie un peu plus dans prochaines semaines. Elle s'est exprimé lundi devant le juge d'instruction mais elle reste "fragile" explique son avocat, toujours internée à Cadillac .

Elle a été mise en examen pour meurtre sur mineurs de moins de 15 ans . Son mari, ouvrier agricole de 40 ans, est lui mis en examen pour non dénonciation de crimes et recel de cadavres.****

À LIRE AUSSIBébés congelés en Gironde : une enquête "lourde et délicate"