Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Affaire des grenouilles de Grignols : la justice confirme que la mare doit être rebouchée

-
Par , France Bleu Périgord, France Bleu

Malgré une nouvelle décision de justice, l'affaire des grenouilles de Grignols n'avance pas. La cour d'appel de Bordeaux a rejeté la demande de l'association environnementale SEPANSO de déplacer les batraciens et confirmé que la mare doit être rebouchée.

Cette nouvelle décision de justice ne change pas la condamnation d'Annie et Michel Pécheras en 2016  : ils doivent reboucher leur mare.
Cette nouvelle décision de justice ne change pas la condamnation d'Annie et Michel Pécheras en 2016 : ils doivent reboucher leur mare. © Radio France - Noémie Philippot

"Cette décision n'apporte rien de plus et nous restons au même stade, c'est-à-dire : enlevez les amphibiens si vous le pouvez et comblez la mare !" déplore Gérard Charollois, le président d'honneur de la SEPANSO. L'association de défense de l'environnement demandait à la justice le déplacement des grenouilles installées dans la mare d'Annie et Michel Pécheras à Grignols. Cela pouvait sous-entendre qu'une fois les animaux déplacés, il n'y aurait pas besoin de reboucher la mare. L'association a été déboutée ce mardi par la cour d'appel de Bordeaux et cette nouvelle décision ne change rien dans ce dossier.

Les grenouilles peuvent être déplacées mais la mare doit de toute façon être rebouchée

Sur ce point très précis du potentiel déplacement des habitants de la mare, la justice estime que l'action de l'association de défense de l'environnement est recevable mais inutile. En effet, rien n'empêche une association ni les propriétaires de se lancer dans la pêche aux grenouilles pour leur trouver un autre plan d'eau selon la cour. 

Par ailleurs, elle souligne dans son arrêté que cette nouvelle décision ne remet absolument pas en cause la condamnation à combler la mare. Le dossier sur la question des nuisances sonores a déjà été jugé il y a 3 ans. La cour ne peut pas revenir dessus. Le destin de la mare de Grignols est donc scellé depuis 2016 et la condamnation d'Annie et Michel Pécheras reste inchangée : ils doivent faire disparaître leur plan d'eau. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess