Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
CARTE - Canicule : 15 départements toujours en vigilance rouge, 54 désormais en orange

Affaire des grenouilles de Grignols : le couple définitivement condamné à reboucher la mare

-
Par , France Bleu Périgord
Grignols, France

Le pourvoi d'Annie et Michel Pecheras, le couple propriétaire de la mare de Grignols a été rejeté jeudi par la cour de cassation. Du coup, ils sont définitivement condamnés à reboucher leur mare. Or, le code de l'environnement interdit de toucher au point d'eau car il abrite des espèces protégées.

Michel Pecheras devant sa mare à Grignols
Michel Pecheras devant sa mare à Grignols © Radio France - Antoine Balandra

L'énorme coup de massue pour un couple de Grignols, près de Saint Astier en Dordogne, traîné devant les tribunaux parce que leurs voisins ne supportent pas le bruit des grenouilles de leur mare. 

Et bien la cour de cassation vient de les débouter. Autrement dit, elle valide la décision de la cour d'appel de Bordeaux qui leur imposait de reboucher la mare.

Le problème, c'est que le code de l'environnement, lui, interdit de toucher à ce point d'eau. Car il abrite 8 espèces protégées d'amphibiens. Voilà donc le couple dans une situation inédite, et absolument inextricable. Quoi qu'il fassent, ils seront condamnés.

Ils vont aussi devoir payer tous les frais de justice engagés par leurs voisins, et 150 euros d'astreinte par jour où la mare n'a pas été bouchée. Soit au total, près de 30.000 euros !

Annie et Michel Pecheras devant leur mare à Grignols
Annie et Michel Pecheras devant leur mare à Grignols © Radio France - Benjamin Fontaine

Après près de 6 ans de procédure, le coup est rude pour le couple qui ne comprend toujours pas ce qu'il estime être de l'acharnement contre lui, lui qui possède la mare de cette maison familiale depuis plus de 100 ans.

"On vit en bord de forêt, on entend plein de bruits, de sangliers, de chevreuils, et les grenouilles pourquoi elles chanteraient pas ? Nous condamner pour cela, je pense qu'on aurait fait un gros cambriolage ou un meurtre, on serait moins pénalisés", déplore Michel Pecheras

Saisine de Nicolas Hulot et de la justice européenne ?

Car aujourd'hui la situation est insoluble. La justice demande de reboucher la mare sous peine d'une lourde astreinte financière. Mais le code de l'environnement lui menace de deux ans de prison et 150.000 euros d'amende si le couple touche aux espèces protégées. Une situation kafkaïenne qui donne le vertige à Michel.

"C'est une mare qui existe depuis plus de 100 ans, les grand-parents faisaient boire les vaches dedans, il y a toujours eu des mares à la campagne alors on est condamnés si on la détruit, et on est condamnés si on la détruit pas" explique-t-il

Pour Michel et Annie, pas question de détruire ce havre de paix pour les amphibiens, d'autant que plus de huit espèces protégées y ont été recensées. C'est presque une question de principe pour eux.

"On va se débrouiller pour que la mare reste mare, la terre c'est la terre, on y touche pas" clame Annie

Le couple remercie pour l'occasion les associations écologistes ou de protection de la nature qui les soutiennent. Mais aussi les instances de protection de l'eau de Périgueux. Mais pour l'instant, aucune solution à la situation inextricable n'est trouvée.

Témoignage d'Annie Pecheras, déterminée à se battre

La SEPANSO propose de louer pour un euro symbolique la mare, et attendre une éventuelle plainte du voisin. L'association girondine Cistude Nature, qui intervient partout en Nouvelle-Aquitaine, veut aussi prendre le relais pour aider le couple.

"C'est presque une question de principe" dit Christophe Coïc, le directeur de l'association girondine Cistude Nature. "Il faut soulager le couple qui a suffisamment payé simplement pour protéger la nature". "Il y a les gros projets comme Notre Dame des Landes, des ZAD, mais il y a aussi des gens qui ne demandent rien d'autre que de protéger des espèces sur leur terrain privé. S'ils ne peuvent plus le faire, c'est quand même grave" estime-t-il.

La mare aux grenouilles de Grignols
La mare aux grenouilles de Grignols © Radio France - Antoine Balandra

Aujourd'hui, il envisage de saisir le ministre de la transition écologique Nicolas Hulot, pour que l'Etat tranche. Et s'il ne le fait pas, Cistude Nature veut saisir les juristes de France Nature Environnement. Pour un éventuel pourvoi devant une juridiction européenne. Une pétition pour sauver la mare avait à l'époque rassemblé des milliers de signatures.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess