Faits divers – Justice

Affaire des mariages chinois : que risque Jean Germain ?

Par Yohan Nicolas, France Bleu Touraine vendredi 1 novembre 2013 à 17:05

Jean Germain à l'entrée de l'Hôtel de ville de Tours.
Jean Germain à l'entrée de l'Hôtel de ville de Tours. © Francois Lafite / Maxppp

Après 11 heures d'audition mercredi, le maire de Tours a été mis en examen pour complicité passive dans l'affaire des mariages chinois. Ses explications ont été notifiées sur 34 pages d'instruction. Une instruction qui est loin d'être close.

L'avocat de Jean Germain l'a dit et répété. Il conteste cette mise en examen pour complicité passive. Le maire de Tours pourrait risquer jusqu'à cinq ans de prison et 75.000 euros d'amende (ces peines maximales ne sont dans les faits jamais appliquées). Maître Tricaud va saisir la chambre de l'instruction de la Cour d'appel d'Orléans. Il veut obtenir la nullité de la mise en examen. Mais le temps presse car les élections municipales approchent. Jean Germain a été investi pour conduire la liste socialiste en mars prochain et, dit-on au PS, sa mise en examen ne remet pas en cause son investiture.

Vers une confrontation ?

L'autre souci dans cette course contre la montre pour le camp Germain, c'est que les juges n'ont pas bouclé le dossier, loin de là. Maintenant qu'ils ont auditionné le sénateur-maire de Tours, il est probable qu'ils vont à nouveau entendre la principale protagoniste de cette affaire, Lise Han. Ils pourraient même envisager une confrontation entre Lise Han et Jean Germain. Bref, le procès, s'il y a procès, est encore loin.