Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers - Justice

Affaire du Centre du don des corps : le parquet de Paris ouvre une enquête

-
Par , France Bleu, France Bleu Paris

Le parquet de Paris a annoncé avoir ouvert vendredi une enquête pour "atteinte à l'intégrité d'un cadavre" après les révélations du journal L'Express sur le centre des corps de Paris. Les dépouilles de "milliers de personnes" auraient été conservées dans des "conditions indécentes".

Le Centre du don des corps à la science de l'Université Paris-Descartes, fermé le 27 novembre 2019 sur décision administrative.
Le Centre du don des corps à la science de l'Université Paris-Descartes, fermé le 27 novembre 2019 sur décision administrative. © Maxppp - Julien DUFFE

Paris, France

"Des dépouilles putréfiées, rongées par les souris, à tel point que certaines ont dû être incinérées sans avoir pu être disséquées". Après les révélations de L'Express, mercredi, sur les "conditions indécentes" de conservation de dépouilles de "milliers de personnes ayant fait don de leur corps à la science" dans un centre spécialisé de l'Université Paris-Descartes, le parquet de Paris a annoncé avoir ouvert une enquête pour "atteinte à l'intégrité d'un cadavre" vendredi. L'enquête est confiée à la Brigade de répression de la délinquance contre la personne (BRDP).

Dès mercredi, la ministre de la Recherche avait ordonné la fermeture administrative immédiate du Centre du don des corps à la science. Une mission d'inspection a par ailleurs été lancée afin "d'établir la réalité des faits" et "la marche à suivre" avant une réouverture du site "dans les meilleures conditions", a annoncé l'Université.

Fondé en 1953, ce centre parisien accueille chaque année plusieurs centaines de corps donnés volontairement à la science, censés être utilisés pour la formation des futurs chirurgiens et la recherche médicale.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu