Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Agression mortelle d'un conducteur de bus à Bayonne

Affaire du chauffeur de bus de Bayonne : reconstitution judiciaire du meurtre au mois de juin prochain

-
Par , France Bleu Pays Basque, France Bleu

C'est au mois de juin 2021, que la reconstitution judiciaire du meurtre de Philippe Monguillot aura lieu à Bayonne. Dans le cadre de l'instruction, la justice va ainsi réunir les quatre protagonistes de cette affaire, pour tenter de déterminer les responsabilités de chacun.

L'arrêt de bus Balishon à Bayonne (Pyrénées-Atlantiques) au lendemain de la marche blanche en hommage à Philippe Monguillot, le chauffeur de bus agressé, 9 juillet 2020.
L'arrêt de bus Balishon à Bayonne (Pyrénées-Atlantiques) au lendemain de la marche blanche en hommage à Philippe Monguillot, le chauffeur de bus agressé, 9 juillet 2020. © Radio France - Romain Dézèque

Le magistrat instructeur en charge du délicat dossier du meurtre du chauffeur de bus bayonnais Philippe Monguillot, va organiser une reconstitution judiciaire au mois de juin 2021. L’opération aura lieu sur les lieux du drame, l'un des quatre dimanches du mois en question. L'objectif est de déterminer les responsabilités précises des protagonistes de l'agression, et l’enchaînement des événements qui ont coûté la vie au chauffeur dans l'exercice de sa profession. Les faits se sont déroulés le 5 juillet 2020 à un arrêt de bus. Philippe Monguillot est mort des suites de ses blessures le 10 juillet. Il avait 58 ans.

Quatre hommes mis en examen

Cette reconstitution aura lieu moins d'un an après l'agression mortelle. Un délai très rapide qui témoigne de l'importance de l'affaire aux yeux de la justice. Elle aura lieu à la station de bus Balishon, où les faits se sont déroulés et dans un contexte qui se rapproche le plus de celui de la journée du drame. C'est le principe d'une telle reconstitution organisée par la Justice. Quatre hommes ont été mis en examen dans ce dossier, dont deux pour homicide volontaire. Les deux autres sont poursuivis pour non-assistance à personne en danger, et ont été remis en liberté. L'un d'eux condamné par la suite pour des faits de violences est retourné derrière les barreaux.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess