Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Lactalis : du lait infantile contaminé par la salmonelle

Affaire du lait contaminé : le PDG du groupe Lactalis placé en garde à vue fin décembre

-
Par , France Bleu Mayenne, France Bleu

On ne l'apprend que maintenant. Le patron de Lactalis, Emmanuel Besnier, a été placé en garde à vue, fin décembre 2019, dans le cadre de l'enquête sur le lait infantile contaminé, selon le journal Le Parisien-Aujourd'hui en France.

Emmanuel Besnier, lors de son audition à l'Assemblée nationale, en juin 2018.
Emmanuel Besnier, lors de son audition à l'Assemblée nationale, en juin 2018. © Maxppp - Thomas Padilla

Un peu plus de deux ans après le début de l'affaire, le journal Le Parisien-Aujourd'hui en France annonce, samedi 7 mars, que le PDG du groupe Lactalis, Emmanuel Besnier, a été placé en garde à vue fin décembre, dans le cadre de l'enquête sur le lait infantile contaminé, "sur décision du juge d'instruction en charge du dossier", mais "n'a pas été mis en examen". L'audition s'est déroulée dans les locaux de l'Office  centrale de lutte contre les atteintes à l'environnement et à la santé publique (Oclaesp).

En décembre 2017, une cinquantaine d'enfants avaient été intoxiqués à la salmonelle, une bactérie à l'origine d'infections, pouvant être graves. La production avait dû être interrompue à l'usine de Craon pendant plusieurs jours. 

Près de 300 plaintes déposées

Dans ce dossier, près de 300 plaintes ont été déposées. Une information judiciaire contre X est ouverte pour "tromperie sur les qualités substantielles des marchandises" et "blessures involontaires".   

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu