Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice DOSSIER : L'affaire du petit Grégory

Affaire Grégory : le propriétaire de la maison des Villemin détruit un drone de Netflix

mercredi 25 juillet 2018 à 9:51 - Mis à jour le mercredi 25 juillet 2018 à 12:13 Par Angeline Demuynck et Cédric Lieto, France Bleu Bourgogne, France Bleu Lorraine Nord, France Bleu Sud Lorraine et France Bleu

Lassé de l'attention médiatique liée à l'affaire Grégory, le propriétaire actuel de la maison des époux Villemin dans les Vosges, a détruit un drone qui enregistrait des images pour Netflix, dans la nuit de mardi à mercredi.

L'ancienne maison des parents de Grégory à Lépanges-sur-Vologne
L'ancienne maison des parents de Grégory à Lépanges-sur-Vologne © Maxppp - Patrick Gless

Lépanges-sur-Vologne, France

Il est exaspéré. Le propriétaire de l'ancienne maison des Villemin, les parents du petit Grégory est passé à l'action, vers minuit, dans la nuit de mardi à mercredi. L'homme a abattu à la carabine un drone appartenant à une  société de production qui travaille pour Netflix et qui survolait sa propriété. La maison située à Lépanges-sur-Vologne dans les Vosges reçoit régulièrement la visite de curieux et de journalistes. Suffisamment en tout cas pour provoquer la colère de son occupant.

L'engin volant disposait d'une autorisation de survol, c'est ce qu'assure Netflix qui produit avec une filiale du groupe Lagardère une série documentaire sur le meurtre de Grégory Villemin et les nombreux rebondissements de l'enquête depuis la découverte du corps du garçon de 4 ans, le 16 octobre 1984. Une enquête a  été ouverte par la brigade des transports aériens de Strasbourg.

De son côté, le groupe Netflix ne fait aucun commentaire sur une éventuelle plainte déposée contre l'auteur du coup de feu. Pas de communication non plus sur la suite du tournage de la série.

A Lire aussi - Dossier : l'affaire du petit Gregory