Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Affaire du quartier Saragosse à Pau : les deux mineurs mis en examen demandent leurs remises en liberté

mercredi 30 mai 2018 à 17:22 Par Daniel Corsand, France Bleu Béarn

Les avocats des deux jeunes mis en examen pour meurtre ont décidé, ce mercredi, de faire appel de la détention provisoire de leurs deux clients, âgés de 16 et 17 ans.

Me Arcaute l'avocat du plus âgé des deux mis en examen
Me Arcaute l'avocat du plus âgé des deux mis en examen © Radio France - Daniel Corsand

Pau, France

Les avocats des deux mineurs mis en examen dans l'affaire de Saragosse ont fait appel du placement en détention de leurs clients. Ces deux jeunes de 16 et 17 ans ont été placés en détention provisoire après leurs mises en examen pour meurtre. Ils sont les deux seules personnes impliquées dans l'agression mortelle de Béli Nébié le 18 mai dernier dans le parc du quartier Saragosse à Pau. Me Christophe Arcaute défend le plus âgé des deux. Pour motiver son appel, il met en avant la minorité de son client. 

C'est une personne qui a tout juste 17 ans. Une personne qui est lycéenne. Hormis le fait que je ne nie pas la gravité des faits puisqu'il y a eu la mort d'une personne. Un contrôle judiciaire ou une assignation à résidence pourrait être la solution dans ce dossier. — Maître Arcaute

Me Arcaute comprend l'émotion que suscite cette affaire

La chambre de l'instruction de la cour d'appel de Pau va examiner cet appel dès la semaine prochaine, mardi ou vendredi.