Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Affaire Elisa Pilarski, tuée par des morsures de chien : "Curtis est innocent"

Le compagnon d'Elisa Pilarski, la jeune Béarnaise enceinte morte en novembre 2019 des suites de morsures de chien dans une forêt de l'Aisne, tenait une conférence de presse chez son avocat à Bordeaux ce mardi. Il a assuré que son chien, Curtis, pourtant désigné par les experts, était innocent.

Christophe Ellul (assis) dans le bureau de son avocat maître Novion à Bordeaux en mars 2020.
Christophe Ellul (assis) dans le bureau de son avocat maître Novion à Bordeaux en mars 2020. © Maxppp - David Thierry

"Curtis est innocent. il n'aurait jamais tué Elisa." Le compagnon d'Elisa Pilarski, cette jeune femme enceinte retrouvée morte en forêt en novembre 2019 tenait une conférence de presse aux côtés de son avocat ce mardi à Bordeaux. L'homme a défendu son chien et assuré que l'animal "était entré en règle en France avec un passeport européen, avec tous ses vaccins". "Il n'a jamais eu d'agressivité envers moi, envers Elisa, envers des enfants", a encore ajouté Christophe Ellul.

Début novembre, en se basant sur l'ADN retrouvé sur le corps de la jeune femme, les experts avaient pourtant conclu que la jeune Béarnaise avait été tuée des suites des morsures de Curtis, le chien de son compagnon.  Les experts concluaient également que Curtis était bien un pittbull, une race interdite en France, et non un croisement patterdale terrier et un whippet, comme l'affirmait son maître. Ce dernier demandait alors une contre-expertise.

Ce mardi, Christophe Ellul est revenu sur la présence d'autres chiens en forêt de Retz le 17 novembre 2019. 33 autres chiens participaient à une chasse à courre. Le compagnon d'Elisa Pilarski a souligné, aux côtés de son avocat, qu'il avait vu ce jour-là cinq chiens décédés depuis. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess