Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Affaire Elodie Kulik : Willy Bardon remis en liberté

-
Par , , France Bleu, France Bleu Picardie

La justice ordonne la remise en liberté de Willy Bardon, condamné à 30 ans de réclusion criminelle dans l'affaire Elodie Kulik, annonce ce vendredi Me Stéphane Daquo, l'un de ses avocats.

Le portrait d'Elodie Kulik, brandi lors du procès de Willy Bardon le 21 novembre 2019
Le portrait d'Elodie Kulik, brandi lors du procès de Willy Bardon le 21 novembre 2019 © Radio France - Margaux Stive

Condamné à 30 ans de réclusion criminelle dans l'affaire Kulik, Willy Bardon va retrouver la liberté. Stéphane Daquo, l'un de ses avocats, l'a confirmé ce vendredi à France Bleu Picardie. La chambre d'instruction de la cour d'appel de Douai a accepté sa nouvelle et troisième demande de remise en liberté, en attendant son procès en appel. 

Le 6 décembre 2019, Willy Bardon avait été condamné pour enlèvement et séquestration suivis de mort et le viol d'Elodie Kulik par la cour d'assises de la Somme à Amiens à l'issue d'un procès de deux semaines. Les jurés avait suivi les réquisitions de l'avocate générale, allant même au delà en condamnant l'accusé pour viol. Mais ils l'avaient acquitté du chef de "meurtre". 

"Une grande satisfaction" pour l'un de ses avocats

"C'est une grande satisfaction parce que voir un homme enfermé qui crie son innocence c'est difficile à accepter", réagit Stéphane Daquo, l'un des avocats de Willy Bardon. "Je pense, tout simplement que la juridiction à appliqué la loi."

Stéphane Daquo, avocat de Willy Bardon

"Je tombe des nues, je me demande comment on peut arriver à libérer un individu qui a été condamné à 30 ans. On sait qu'il est dangereux et je me pose des questions parce que je me dis qu'il ne va pas tarder à exercer des pressions sur les témoins", réagit Jacky Kulik, le père d'Elodie. 

"On ne m'aura jamais rien épargné", déplore Jacky Kulik

"Dans ce procès on ne m'aura jamais rien épargné", poursuit Jacky Kulik qui prévient aussi qu'il va "continuer à se battre". Le procès en appel de Willy Bardon doit se tenir au cours du premier semestre 2021 à Douai dans le Nord. 

La réaction de Jacky Kulik

Elodie Kulik, 24 ans, directrice d'une agence bancaire à Péronne a été violée et tuée dans la nuit du 10 au 11 janvier 2002 à Tertry dans la Somme, non loin de Saint Quentin dans l’Aisne. Son corps a été retrouvé en partie brûlé près d’un champ.  

Avant de mourir, elle a appelé les secours. L’enregistrement dure 26 secondes. Il est la pièce maitresse du dossier. On peut entendre plusieurs voix dessus. Des témoins ont reconnu celle de Willy Bardon.  Un ADN a été retrouvé sur la scène du crime. Mais il appartient à un autre homme, Grégory Wiart, mort en 2003 dans un accident 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess