Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Affaire Escadeillas : une montre très gênante pour la défense de Joël Bourgeon

-
Par , France Bleu Occitanie, France Bleu, France Bleu Isère

Près de sept mois après son interpellation en Isère et 32 ans après les faits, le suspect nie les faits. Mais les gendarmes viennent de mettre la main sur un indice important : une montre portée par sa compagne qui aurait d'abord appartenu à la victime.

Martine Escadeillas, disparue à 24 ans dans la région de Toulouse
Martine Escadeillas, disparue à 24 ans dans la région de Toulouse © Maxppp -

C'est un fait nouveau dans l'affaire Escadeillas, Martine Escadeillas, du nom de cette femme qui avait disparu à Ramonville-Saint-Agne dans l'agglomération toulousaine en 1986. C'est le Parisien-Aujourd'hui en France qui donne l'information dans son édition de ce mercredi. 

Le corps de Martine Escadeillas n'a jamais été retrouvé. En janvier dernier, plus de 32 ans après les faits, Joël Bourgeon son ex-compagnon, le seul suspect de ce meurtre avait été interpellé en Isère. Il avait d'abord reconnu les faits avant de se rétracter. Mais selon les informations du quotidien, les gendarmes de la section de recherches ont mis la main sur un nouvel indice : une montre portée par la compagne qu'il a eue à Lyon après avoir quitté Toulouse, justement en 1986. Une montre qui aurait appartenu à Martine Escadeillas.

Joël Bourgeon, mis en examen pour meurtre dans cette affaire, devrait être entendu de nouveau par le juge d'instruction d'ici la fin de l'été. Pour remonter sa piste, les gendarmes de Haute-Garonne ont mobilisé de gros moyens suite à l'ouverture d'une troisième information judiciaire. C'est donc un véritable mystère judiciaire qui pourrait être levé.

Choix de la station

France Bleu