Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Affaire Fillon : la justice a fonctionné de "façon indépendante" selon le Conseil supérieur de la magistrature

-
Par , France Bleu

Selon le Conseil supérieur de la magistrature, la "justice a fonctionné" de "façon indépendante" dans l'enquête menée sur le époux Fillon. Aucune "pression" du pouvoir exécutif n'a été exercée sur le parquet national financier, conclut l'avis rendu public ce mercredi.

Selon le Conseil supérieur de la magistrature, la justice a fonctionné de "façon indépendante" dans l'enquête sur les époux Fillon
Selon le Conseil supérieur de la magistrature, la justice a fonctionné de "façon indépendante" dans l'enquête sur les époux Fillon © AFP - Thomas SAMSON

Aucune "pression" du pouvoir exécutif n'a été exercée sur le parquet national financier (PNF). Voilà la conclusion d'un avis rendu public ce mercredi par le Conseil supérieur de la magistrature (CSM) concernant l'affaire Fillon. Cet organe indépendant a indiqué que la justice avait pu fonctionner de "façon indépendante".

En juin dernier, le CSM avait été saisi en juin par Emmanuel Macron après l'"émoi" suscité par des déclarations de l'ancienne cheffe du PNF Eliane Houlette, qui avait dit avoir subi des "pressions" de la part de sa hiérarchie dans la conduite des investigations, ravivant des accusations d'"instrumentalisation" de la justice.

Le couple Fillon a été reconnu coupable de détournements de fonds publics, complicité et recel. François Fillon a été condamné à cinq ans de prison, dont deux ferme. Sa femme, Penelope, a également été condamnée à trois ans de prison avec sursis et 375 000 euros d’amende. Le couple a fait appel. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess