Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Marc Joulaud, ex-suppléant de François Fillon à l'Assemblée, est mis en examen pour détournement de fonds publics

- Mis à jour le -
Par , , France Bleu Maine, France Bleu
Sablé-sur-Sarthe, France

Le maire de Sablé-sur-Sarthe a été mis en examen pour détournement de fonds publics ce vendredi. Employeur de Pénélope Fillon de 2002 à 2007 lorsqu'il a remplacé François Fillon à l'Assemblée nationale, il était entendu depuis ce vendredi matin par les juges du pôle financier.

Marc Joulaud, maire de Sablé et député européen
Marc Joulaud, maire de Sablé et député européen © Maxppp - PQR Ouest-France/Franck Dubray

Marc Joulaud, qui avait succédé à François Fillon à l'Assemblée nationale en 2002, a été mis en examen ce vendredi pour détournement de fonds publics dans de cadre de l'enquête sur les soupçons d'emplois fictifs qui vise Penelope Fillon. En tant que député de la 4e circonscription de la Sarthe, il a employé de 2002 à 2007 l'épouse de François Fillon comme assistante parlementaire. Il est actuellement maire Les Républicains de Sablé-sur-Sarthe et député européen, il a été convoqué en vue de sa mise en examen.

Penelope Fillon comme assistante parlementaire

Proche collaborateur de François Fillon depuis les années 1990, lui-même ancien assistant parlementaire du candidat à la présidentielle, Marc Joulaud s'est jusqu'à présent abstenu de tout commentaire, réservant ses déclarations aux juges. Lors d'une conférence de presse avec les parlementaires sarthois, il avait dénoncé un "assassinat politique" visant à abattre son mentor.

Dans cette affaire des soupçons d'emplois fictifs, François Fillon a été mis en examen notamment pour détournement de fonds publics et complicité d'abus de biens sociaux. Penelope Fillon doit être entendue le 28 mars prochain par les juges.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess