Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : L'affaire Fiona

Affaire Fiona : à quelques jours d'un nouveau procès, Berkane Makhlouf fait une demande de remise en liberté

-
Par , France Bleu Pays d'Auvergne, France Bleu

A moins de deux semaines du 4e procès de l'affaire dite "Fiona", Berkane Makhlouf, accusé aux cotés de son ex-compagne, fait une demande de remise en liberté. Cette demande doit être examinée ce jeudi par la cour d'appel de Lyon. La mère de Fiona, Cécile Bourgeon, comparaîtra libre.

Berkane Makhlouf en septembre 2013
Berkane Makhlouf en septembre 2013 © Maxppp - Thierry Nicolas

Le 4e procès de la mère de la petite fille, disparue en mai 2013, et de son ex-compagnon doit se tenir du 1er au 18 décembre prochain devant la cour d'appel de Lyon. Un nouveau procès après la décision de la cour de cassation qui, en février 2019, avait cassé l'arrêt de la cour d'appel de Puy-en-Velay, cette dernière avait condamné les deux accusés à 20 ans de réclusion.

Lors du procès en première instance, qui s'était déroulé à Riom fin 2016, Cécile Bourgeon avait été condamnée à cinq ans de prison, son ex-compagnon Berkane Makhlouf à 20 ans, reconnu coupable des coups mortels.

Cécile Bourgeon libre, Berkane Makhlouf aussi ?

Incarcérée en septembre 2013, Cécile Bourgeon avait purgé l'intégralité de sa peine en février 2019. Elle avait alors été libérée. La mère de Fiona vit depuis dans le sud de la France où elle a "refait" sa vie, donnant naissance, en mars dernier, à une fille, placée depuis. Pour ce 4e procès, la mère de Fiona comparaîtra donc, et pour la première fois, libre.

Berkane Makhlouf, lui, est écroué aussi depuis septembre 2013. Une détention , "provisoire" rappelle un de ses conseils, souvent compliquée notamment avec les surveillants pénitentiaires. Le trentenaire est passé par plusieurs maisons d'arrêt. C'est sa première demande de remise en liberté qui intervient moins de deux semaines avant son procès.

Jeudi, sa demande de remise en liberté sera examinée par la Chambre de l'instruction de la cour d'appel de Lyon, à partir de 9h.

Nos articles incontournables sur l'affaire Fiona :

Choix de la station

À venir dansDanssecondess