Faits divers – Justice DOSSIER : L'affaire Fiona

Affaire Fiona : la demande de remise en liberté de Cécile Bourgeon sera finalement examinée le 10 janvier

Par Olivier Vidal et Géraldine Marcon, France Bleu Pays d'Auvergne et France Bleu mardi 27 décembre 2016 à 10:26

Cécile Bourgeon était en visioconférence depuis la prison de Corbas ce mardi matin.
Cécile Bourgeon était en visioconférence depuis la prison de Corbas ce mardi matin. © Maxppp - Franck Boileau

La chambre de l’instruction de la cour d'appel de Riom a fixé ce matin deux rendez-vous à Cécile Bourgeon dans le cadre de sa demande de remise en liberté. Le 3 janvier pour le délibéré sur des questions prioritaires de constitutionnalité et le 10 janvier pour l'audience de demande proprement dite.

Durant l'audience de ce mardi matin devant la chambre de instruction de la cour d'appel de Riom, deux questions prioritaires de constitutionnalité (QPC) soumises par les avocats de Cécile Bourgeon, Renaud et Gilles-Jean Portejoie, étaient examinées . Ces questions concernent notamment la condamnation de la mère de Fiona à cinq ans emprisonnement il y a un mois par la cour d'assises du Puy-de-Dôme pour plusieurs délits connexes, des faits qui auraient du la conduire devant le tribunal correctionnel selon maître Portejoie. Mais Cécile Bourgeon est toujours poursuivie pour des faits criminels dans le cadre de l'appel du parquet général dans cette affaire.

Ces questions prioritaires de constitutionnalité qui portent sur la détention provisoire seront tranchées le 3 janvier par la chambre de l’instruction de la cour d'appel. Il faudra attendre ensuite une autre audience, le 10 janvier prochain, pour que la demande de remise en liberté de Cécile Bourgeon soit examinée à son tour.