Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice DOSSIER : L'affaire Fiona

Affaire Fiona : Cécile Bourgeon et Berkane Makhlouf se pourvoient en cassation

mardi 13 février 2018 à 15:00 - Mis à jour le mardi 13 février 2018 à 15:43 Par Isabelle Gaudin et Géraldine Marcon, France Bleu Pays d'Auvergne et France Bleu

Les avocats de Cécile Bourgeon et de Berkane Makhlouf ont confirmé à France Bleu avoir déposé en début de semaine un pourvoi en cassation. Dimanche, leurs clients ont été condamnés tous les deux à 20 ans de réclusion criminelle pour la mort de Fiona, par la cour d'assises de la Haute-Loire.

Cécile Bourgeon et Berkane Makhlouf ont été condamnés à 20 ans de réclusion criminelle ce dimanche par la cour d'assises d'appel du Puy-en-Velay (ici Me Renaud Portejoie, avocat de Cécile Bourgeon)
Cécile Bourgeon et Berkane Makhlouf ont été condamnés à 20 ans de réclusion criminelle ce dimanche par la cour d'assises d'appel du Puy-en-Velay (ici Me Renaud Portejoie, avocat de Cécile Bourgeon) © Maxppp - Yves Salvat

Y aura-t-il un quatrième procès Fiona ? C'est en tout cas ce qu'espèrent les avocats de Cécile Bourgeon après la condamnation de leur cliente à 20 ans de réclusion criminelle ce dimanche. Maître Renaud Portejoie a donc déposé un pourvoi en cassation ce lundi, il l'a confirmé à France Bleu Pays d'Auvergne. Il estime que Cécile Bourgeon a été "mise à mort" par les avocats des parties civiles et le président pendant les  débats. Elle avait d’ailleurs refusé de se présenter dans le box pendant deux jours. 

Me Portejoie a évoqué dimanche à l'énoncé du verdict de "graves événements". L'avocat de Cécile Bourgeon faisait référence à l'épisode de l'apéritif du président de la cour, Étienne Fradin, avec  certains avocats des parties civiles dans un hôtel du Puy-en-Velay. Cette histoire avait conduit les avocats de Cécile Bourgeon à demander un nouveau renvoi lundi dernier. Cette  demande de renvoi avait été rejetée.  

Un pourvoi aussi de Berkane Makhlouf  

L'avocat de Berkane Makhlouf, Maître Mohamed Khanifar a lui aussi confirmé à France Bleu Pays d'Auvergne qu'il avait déposé ce mardi un pourvoi en cassation. Il dénonce lui aussi des dysfonctionnements et estime que la condamnation de son client, "les 20 ans sont insatisfaisants". Il a regretté dimanche que la cour d'assises de la Haute-Loire n'ait pas fait de différences entre son client et Cécile Bourgeon, en les condamnant tous les deux à la même peine. Pour Me Khanifar, la mère de Fiona "doit savoir où le corps est enfoui, c'est en tout le cas le sentiment de mon client". 

Six mois d'attente   

Une fois leur pourvoi déposé, les avocats de Cécile Bourgeon et de Berkane Makhlouf ont quatre mois pour rédiger un mémoire qui explique leurs griefs quant au verdict rendu ce dimanche. Les avocats de la partie adverse ont ensuite deux mois pour y répondre. 

La cour de cassation ne se prononce pas sur le fond de l'affaire, mais juge si la justice a  été bien ou mal rendue. Si elle considère qu’il y a eu des dysfonctionnements, elle peut casser le jugement rendu en appel. Elle renvoie alors l’affaire devant une cour d’assises (probablement pas devant celle de la Haute-Loire) et pourrait ordonner un quatrième et dernier procès. Si la cour de cassation considère que la décision a été rendue à la suite d’une application correcte de la loi, la peine de Cécile Bourgeon et Berkane Maklhouf sera définitive. 

Retour sur le procès en appel avec Olivier Vidal