Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice DOSSIER : Les affaires Fourniret

Affaire Fourniret : les recherches continuent à Saint-Cyr-les-Colons

jeudi 27 septembre 2018 à 12:11 - Mis à jour le jeudi 27 septembre 2018 à 21:13 Par Thierry Boulant, France Bleu Auxerre, France Bleu Champagne-Ardenne et France Bleu

Après le déplacement de Michel Fourniret à Saint-Cyr-Les-Colons (Yonne) mercredi, une vingtaine d’enquêteurs spécialisés de la gendarmerie ont entamé des recherches jeudi matin dans un jardin du village.

© Maxppp - Jérémie FULLERINGER

Saint-Cyr-les-Colons, France

Une vingtaine d'enquêteurs spécialisés de la gendarmerie ont effectué des recherches  jeudi à Saint-Cyr-les-Colons (Yonne). Des hommes de l'institut de recherche criminelle analysent les sols d'un jardin où Michel Fourniret et l'équipe judiciaire se sont arrêtés un long moment mercredi.  Des bâches ont été tendu et le périmètre a été bouclé . Dans un premier temps, les hommes de l'institut de recherche criminelle  ont analysé les sols ou plus exactement sondé le terrain grâce à un appareil assez sophistiqué : le géoradar. Cette machine balaye le sol pour localiser des cavités qui pourraient être le résultat d'un corps enterré.

Jeudi après-midi, un tractopelle est entré en action. IL creuse sur ce terrain d'à peu prés 1000 m2 qui a appartenu à la famille de Michel Fourniret. Les fouilles ont été stoppées vers 20 heures, à la tombée du jour. Elles devraient reprendre demain matin.

Le corps de Marie-Angèle Domece jamais retrouvé

C'est à Saint-Cyr-les-Colons que le tueur en série s'est installé en 1987 après avoir purgé une peine de prison pour des agressions sexuelles. C'est aussi dans ce village qu'a disparu en 1988, Marie-Angèle Domece. Le corps de la jeune fille de 19 ans n'a jamais été retrouvé. 

Entendu en février et mars dernier dans le cadre de l'enquête menée par une juge d'instruction parisienne, Michel Fourniret, 76 ans, avait livré des "aveux réitérés" pour deux nouveaux crimes après les avoir niés dans le passé : ceux de Joanna Parrish et de Marie-Angèle Domece.

Affaire Fourniret : troisième jour de recherches dasn l'Yonne - Maxppp
Affaire Fourniret : troisième jour de recherches dasn l'Yonne © Maxppp -

A Saint-Cyr-les-Colons, l'ombre de Fourniret

A Saint-Cyr-Les-Colons, beaucoup de villageois ont assisté médusés au retour du tueur en série sur la commune mercredi. En mars dernier, des fouilles avaient été entreprises sur le territoire communal : sans succès. Périodiquement, la commune revient  à la une de l'actualité pour les meurtres de Fourniret car l'ogre des Ardennes a commencé à tuer dans l’Yonne, en 1987.

Ce village de près de 450 habitants se passerait bien d'une telle publicité. "Les gens du village que j’ai pu rencontrer, me disent qu’on aimerait bien que cette affaire se termine" explique  le premier adjoint de la commune, Patrice Wahlen, "pour qu’on parle de Saint-Cyr pour des choses plus positives".L’affaire Fourniret revient régulièrement aux oreilles des Saint-Cyriens. 

"Il n’est pas rare qu’au cours de l’année je croise  des journalistes de télévision ou de radio qui enquêtent la-dessus ou qui cherchent des témoins. Ils tapent à ma porte, parce que j’habite près de la maison où a vécu Michel Fourniret." On espère donc dans le village que ces nouveaux développements permettront de boucler l'enquête, pour que tout le monde puisse passer à autre chose.

Saint-Cyr-les-Colons, dans l'Yonne - Radio France
Saint-Cyr-les-Colons, dans l'Yonne © Radio France - Denis Souilla