Faits divers – Justice

Affaire Gayet : un paparazzi et des responsables de Closer poursuivis

Par Germain Arrigoni, France Bleu samedi 12 avril 2014 à 17:51 Mis à jour le samedi 12 avril 2014 à 20:22

L'actrice Julie Gayet
L'actrice Julie Gayet © Reuters

Le procureur de Nanterre a annoncé samedi que le paparazzi qui a pris les photos pour le magazine people Closer et trois autres personnes vont être renvoyées en correctionnelle. Les clichés concernés ne sont pas ceux évoquant une liaison avec François Hollande, mais une autre série montrant l'actrice au volant de sa voiture.

Le conflit opposant Julie Gayet à Closer, qui a révélé sa liaison avec François Hollande, rebondit sur le terrain pénal. Le paparazzi Sébastien Valiela, un de ses proches et deux responsables du magazine people comparaîtront le 1er juillet devant le tribunal correctionnel de Nanterre (Hauts-de-Seine), a annoncé samedi à l'AFP Robert Gelli, procureur de la République à Nanterre.

Au volant de sa voiture

Le parquet avait ouvert une enquête le 17 janvier après la plainte de l'actrice pour "atteinte à l'intimité de la vie privée" - infraction passible d'un an de prison et 45.000 euros d'amende - suite à la publication par Closer de photos la montrant au volant de sa Citroën blanche. C'était la deuxième série de clichés sur la liaison supposée entre Julie Gayet et François Hollande.

À l'inverse de la première salve de photos, montrant les deux protagonistes sur la voie publique, ces clichés attaqués par Julie Gayet la montrent dans sa voiture, un lieu pouvant être considéré comme privé par la loi. Le tribunal de grande instance de Nanterre a déjà condamné, le 27 mars, Closer à verser 15 000 euros de dommages et intérêts à Julie Gayet.

Closer publie des photos sur la relation supposée de François Hollande avec Julie Gayet - Aucun(e)
Closer publie des photos sur la relation supposée de François Hollande avec Julie Gayet