Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Affaire Gilavet : l'ex compagne de l'accusé témoigne et charge la victime

-
Par , France Bleu Roussillon

David Gilavet est jugé depuis mercredi pour avoir tué en août 2010 Medhi Douadji l'amant et cousin de sa compagne. La jeune femme entretenait une relation ambigüe et perverse avec les deux hommes. Elle était à la barre ce jeudi.

Palais de justice de Perpignan
Palais de justice de Perpignan © Radio France

C'est peu dire que son témoignage était attendu. Depuis le début, c'est son ombre qui plane au-dessus des débats. Elle est considérée comme celle qui a "allumé l’incendie" . A la barre, la jeune femme s'explique clairement et assume... "Il y a plein de choses sales que j'ai faites. J'ai gâché ma vie, ma vie de famille... mon oncle et ma tante ont perdu un fils."

Et elle raconte les difficultés de son couple : comment elle en voulait à David Gilavet de ne pas avoir été assez présent pendant sa dépression et comment elle s'est lancée dans une relation avec son propre cousin, "il me disait ce que j'avais toujours attendu, que j'étais belle... Ça a été physique, sexuel" .

Mais cette relation est toxique et le portrait qu'elle dresse de la victime est accablant. Des coups, des insultes, des menaces. Un jour, raconte-t-elle, il la laisse nue dans une chambre d'hôtel après l'avoir forcé à avoir une relation sexuelle. "C'était quelqu'un de pervers" résume-t-elle. Pourtant, elle multipliera les allers-retours entre les deux hommes en ne choisissant jamais vraiment.

"Sur le fond, c’est dramatique"

Le témoignage est à charge contre son cousin, mais elle défend son ancien compagnon qui, du box, la regarde fixement. "Je n'aurais pas pu rêver meilleur père pour mes enfants".

Elle termine en demandant pardon. Pardon à sa tante et à son oncle, pardon aussi à l'accusé : "tu ne méritais pas tout ça" ...

Pour la défense, ce témoignage éclaire beaucoup de choses. "David Gilavet à énormément de circonstances atténuantes" assure Me Etienne Nicoleau.

"Sur le fond, c’est dramatique" regrette de son côté Me Maurice Halimi, l’avocat des parties civiles. "Faire en sorte que les auteurs de violences soient désormais des victimes et que les victimes soient devenues des accusés, je ne saurais le tolérer. On crache sur la tombe d’un mort".

Verdict attendu ce vendredi.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess