Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice
Dossier : L'affaire du petit Grégory

Affaire Grégory : le Costarmoricain appelait le couple Jacob pour avoir "une explication"

Un homme de 60 ans a été interpellé vendredi dans les Côtes d'Armor, il a reconnu être l'auteur d'appels malveillants adressés au grand-oncle et à la grand-tante de Grégory Villemin.

Appel téléphonique (illustration)
Appel téléphonique (illustration) © Maxppp - Eric Audras

Côtes-d'Armor, France

Il voulait "une explication" : voilà ce qu'a déclaré le Costarmoricain de 60 ans, interpellé vendredi 30 août après des appels anonymes au domicile de Marcel et Jacqueline Jacob, grand-oncle et grand-tante de Grégory Villemin.

On passera te voir

Il a été entendu par les gendarmes de Saint-Brieuc "sous le régime de l'audition libre" selon le procureur de la République à Épinal, Nicolas Heitz. Le couple avait porté plainte mercredi, après deux appels sur leur ligne fixe, les 11 et 15 août derniers. A chaque fois des messages. Pour le premier, rappelle l'AFP : "Alors, je suis bien chez le père de Jacky Villemin, Marcel Jacob, ou c'est ton père Léon Jacob qui était le père du bâtard ? Salut". Pour le second : "Marcel Jacob, c'est toi qui renseignais le corbeau, ton frère René Jacob, avec tes jumelles, qui surveillais tout ce qu'il se passait chez ta sœur Monique Jacob et Albert Villemin ? C'est toi qui renseignais le corbeau ? On passera te voir. Salut".

Le frère de Marcel Jacob a aussi reçu deux coups de fils provenant de la même ligne en août, il n'a pas déposé plainte. 

Explication et perquisition 

Le Breton dit qu'il regrette _"profondément_", et indique avoir tout simplement trouvé les coordonnées du couple sur internet. Il affirme n'avoir pas voulu se rendre à leur domicile, mais il suivait "l'affaire depuis son commencement", voulait "une explication et plus de renseignements sur ce dossier."

Une perquisition a eu lieu à son domicile. Le procureur indique que les enquêteurs ont découvert "de nombreuses coupures de presse concernant l'affaire Grégory". L'enfant de quatre ans avait été retrouvé noyé dans la Vologne, pieds et poings liés, le 16 octobre 1984. 

La mise en examen des époux Jacob et de Murielle Bolle en juin 2017 pour "enlèvement et séquestration suivie de mort" avait été annulée pour des questions de procédure en mai 2018. 

Choix de la station

France Bleu