Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice DOSSIER : L'affaire du petit Grégory

Affaire Grégory : "Le Nouveau Détective" condamné pour atteinte à la présomption d'innocence de Marcel Jacob

jeudi 14 décembre 2017 à 16:30 Par Cédric Lieto, France Bleu Bourgogne, France Bleu Sud Lorraine et France Bleu

Le magazine "Le Nouveau Détective" condamné ce jeudi par le tribunal de grande instance d'Epinal pour atteinte à la présomption d'innocence de Marcel Jacob. Le journal avait titré "C'était eux", en parlant des époux Jacob, mis en examen pour enlèvement, séquestration suivis de mort.

Marcel Jacob, avant son audition devant la juge d'instruction, au parquet de Dijon le 4 décembre 2017
Marcel Jacob, avant son audition devant la juge d'instruction, au parquet de Dijon le 4 décembre 2017 © Maxppp - Alexandre Marchi

Épinal, France

L'hebdomadaire "Le Nouveau Détective" a été condamné ce jeudi par le tribunal de grande instance d'Epinal, dans les Vosges, pour atteinte à la présomption d'innocence de Marcel Jacob, le grand-oncle de Grégory Villemin, retrouvé dans la Vologne en 1984.

4000 euros de dommages et intérêts

Dans un numéro spécial, publié au mois de juin après les mises en examen des époux Jacob, "Le Nouveau Détective" avait mis en une des photos du couple et ce titre : "L'Affaire Grégory : c'était eux". Dans un article, on pouvait également lire que "tout semble mis en place pour mettre un nom sur les coupables". La justice a considéré que la présomption d'innocence de Marcel Jacob était atteinte.

L'hebdomadaire devra verser 4.000 euros de dommages et intérêts à Marcel Jacob, publier en une du journal et sur son site la condamnation judiciaire et supprimer le lien internet qui mène au numéro concerné par cette condamnation.