Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : L'affaire Affaire Jean Mercier

Affaire Jean Mercier : "Je serai mort avant que ça passe devant la Cour de cassation"

-
Par , , France Bleu Saint-Étienne Loire, France Bleu
Lyon, France

"Je m'y attendais". Jean Mercier n'en a pas fini avec la Justice. L'homme de 88 ans avait été relaxé par la Cour d'appel de Lyon jeudi 10 novembre mais le parquet général a décidé de se pourvoir en cassation. Une information révélée par France Bleu Saint-Étienne Loire mercredi matin.

Jean Mercier lors de son proces en 2015
Jean Mercier lors de son proces en 2015 © Maxppp - Maxppp

Jean Mercier ne se faisait aucune illusion. Il savait qu'il repasserait devant les juges. Le parquet général de Lyon a prononcé mardi pourvoi devant la chambre criminelle de la Cour de cassation dans l'affaire où l'homme de 88 ans est accusé d'avoir aidé sa femme à mourir en novembre 2011. À ce moment, Jean Mercier a 83 ans. Sa femme est dépressive et malade depuis de longues années, elle a fait de nombreuses tentatives suicide et souhaite mourir. Il finit par l'aider à ingérer un quantité importante de médicaments et attend qu'elle soit décédée pour appeler un médecin. Jean Mercier avait été relaxé jeudi dernier par la cour d'appel de Lyon.

Une procédure longue et un homme fatigué

"Je ne suis pas tellement surpris, je m'y attendais. Ce n'est pas de l'acharnement mais voilà cela obéit au principe de la loi. C'est indispensable de faire évoluer la loi sur la fin de vie. il faut absolument la changer parce que la situation est aberrante. Depuis la mort de mon épouse, depuis cinq ans, c'est mon combat et je me battrai jusqu'à ma mort. (...) Je pense que ça prendra trop de temps, je serai mort avant que ça passe."

— Jean Mercier

Jean Mercier, invité de France Bleu Saint-Étienne Loire

À lire aussi

Choix de la station

À venir dansDanssecondess