Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Affaire Jonathan à Guérande : 17 ans après, le principal suspect extradé et bientôt devant un juge

17 ans après le meurtre de Jonathan dont le corps avait été retrouvé ligoté et lesté d'un parpaing dans un étang proche de Guérande, en Loire-Atlantique, le principal suspect va être présenté à un juge. Ce ressortissant allemand, en détention, doit être remis aux autorités françaises, ce vendredi.

Le soir du 19 mai 2004, le corps du jeune Jonathan est trouvé nu, lesté d'un parpaing dans le petit étang du manoir de la Porte-Calon, à Guérande en Loire-Atlantique.
Le soir du 19 mai 2004, le corps du jeune Jonathan est trouvé nu, lesté d'un parpaing dans le petit étang du manoir de la Porte-Calon, à Guérande en Loire-Atlantique. © Maxppp - Jean-Baptiste Quentin

C'est un "cold case" proche de son épilogue. Près de 20 ans après l'enlèvement suivi du meurtre du jeune Jonathan, 10 ans, dont le cadavre avait été découvert, le 19 mai 2004, dans un étang proche de Guérande, en Loire-Atlantique, un ressortissant allemand, suspect numéro un dans cette affaire, va être remis, ce vendredi, aux autorités françaises. Il devrait ensuite être reçu la semaine prochaine par un juge d'instruction pour y être interrogé sur la disparition de cet écolier originaire du Cher.

Un suspect déjà condamné à la prison à perpétuité en Allemagne

Déjà détenu dans une prison allemande, Martin Ney, va être extradé de son pays d'origine pour être entendu sur la mort de l'écolier enlevé en 2004 dans un centre de vacances de Saint-Brévin-les-Pins, indique l'AFP. "Il arrive vendredi, assure le parquet général de Rennes. Il va être incarcéré dans l'attente de son interrogatoire de première comparution devant le juge d'instruction". Dans la foulée de ce rendez-vous, le juge d'instruction nantais pourra alors décider d'une éventuelle mise en examen de Martin Ney, visé par un mandat d'arrêt européen depuis octobre 2019. 

La piste menant à cet homme de 50 ans, condamné à la prison à perpétuité en 2012 pour le meurtre de trois enfants dans le nord de l'Allemagne, avait été relancée il y a trois ans après que son co-détenu a affirmé avoir recueilli les aveux de ce criminel. "Cette piste est privilégiée depuis le départ, assure Catherine Salsac, avocate de la mère de Jonathan. Les enquêteurs avaient trouvé des similitudes entre les modes opératoires [...] On est dans la sérénité, on n'est pas dans l'impatience. Il s'est passé 17 ans donc il y a un certain recul, il y a toujours une souffrance bien sûr mais elle n'est plus la même", a confié Me Salsac à l'AFP, soulignant que sa cliente avait besoin "d'avoir un nom, un visage et un procès" pour, enfin, pouvoir faire son deuil.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess