Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Affaire Jonathan : le principal suspect, un tueur en série allemand, mis en examen 17 ans après les faits

Martin Ney, le principal mis en cause dans la mort de Jonathan, a été mis en examen ce lundi 25 janvier. L'enfant de 10 ans avait été enlevé à Saint-Brévin en 2004, de nuit, alors qu'il se trouvait dans une colonie de vacances en Loire-Atlantique.

Le corps de l'enfant avait été découvert dans un étang privé un mois après sa disparition
Le corps de l'enfant avait été découvert dans un étang privé un mois après sa disparition © Maxppp - PHOTOPQR/OUEST FRANCE

Après 17 ans de questions et de doutes, va-t-on enfin élucider l'affaire Jonathan? Le principal suspect a été mis en examen ce lundi. Il s'agit d'un Allemand de 50 ans, condamné dans son pays à la prison à perpétuité pour des affaires similaires. Il était incarcéré à Celle, en Basse-Saxe, dans le nord-ouest de l'Allemagne, jusqu'à son extradition la semaine dernière pour être entendu dans le dossier Jonathan Coulon. Il est désormais le principal suspect dans l'enlèvement et la mort de l'enfant de 10 ans, originaire d'Orval dans le Cher, qui participait à une colonie de vacances à Saint Brévin (Loire-Atlantique) en avril 2004. Jonathan avait été enlevé, de nuit, dans son dortoir. Son corps avait été retrouvé un mois plus tard dans un étang à Guérande

Des aveux devant un codétenu

Le principal suspect, un Allemand condamné à la prison à perpétuité en 2012 pour le meurtre de trois garçons de huit, neuf et treize ans, entre 1992 et 2001, dans le nord de l'Allemagne. Martin Ney a été surnommé "l'homme au masque" par la presse allemande, car à chaque passage à l'acte, il était vêtu d'un blouson et d'une cagoule noire. Il y a trois ans, fin 2017, l'homme de 50 ans aurait avoué à un codétenu avoir tué Jonathan. Selon les éléments donnés à l'époque par les enquêteurs, la déposition du codétenu contiendrait des éléments et précisions que seules les personnes proches de l'enquête connaissent. Les enquêteurs s'étaient intéressés à Martin Ney à l'époque de son arrestation en Allemagne en 2011, mais ils n'ont jamais pu prouver sa présence en Loire-Atlantique au printemps 2004.

La mère de l'enfant a besoin d'un nom, d'un visage et d'un procès dit son avocate

Il a été entendu par un juge d'instruction à Nantes qui a donc décidé ce lundi de sa mise en examen pour l'enlèvement et le meurtre de l'enfant. "Cette piste est privilégiée depuis le départ, assure Catherine Salsac, avocate de la mère de Jonathan. Les enquêteurs avaient trouvé des similitudes entre les modes opératoires [...] On est dans la sérénité, on n'est pas dans l'impatience. Il s'est passé 17 ans donc il y a un certain recul, il y a toujours une souffrance bien sûr mais elle n'est plus la même", a confié Me Salsac à l'AFP, soulignant que sa cliente avait besoin "d'avoir un nom, un visage et un procès" pour, enfin, pouvoir faire son deuil.

Sur la piste du suspect numéro un dans l'affaire de l'enlèvement et la mort du petit Jonathan en 2004 à Guérande
Sur la piste du suspect numéro un dans l'affaire de l'enlèvement et la mort du petit Jonathan en 2004 à Guérande - Visactu
Choix de la station

À venir dansDanssecondess