Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice DOSSIER : Meurtre d'Alexia Daval

Affaire Alexia Daval : les avocats de Jonathann Daval vont demander sa remise en liberté

lundi 1 octobre 2018 à 15:58 Par Virginie Vandeville, France Bleu Belfort-Montbéliard, France Bleu Besançon, France Bleu Bourgogne et France Bleu

La remise en liberté de Jonathann Daval va être demandée par ses avocats d'ici une dizaine de jours. Me Schwerdorffer l'a confirmé ce lundi. Jonathann Daval est mis en examen pour le meurtre de son épouse depuis janvier 2018.

Me Schwerdorffer, l'avocat de Jonathann Daval, va demander sa remise en liberté.
Me Schwerdorffer, l'avocat de Jonathann Daval, va demander sa remise en liberté. © Maxppp - Thierry Gachon

Besançon, France

Les avocats de Jonathann Daval vont demander à la justice la remise en liberté de leur client d'ici une dizaine de jours. Le trentenaire est détenu à la maison d'arrêt de Dijon depuis le 30 janvier. Il avait été mis en examen pour le meurtre de son épouse Alexia

Le corps de la jeune femme avait été retrouvé calciné le 30 octobre 2017 dans un bois près de Gray (Haute-Saône), la commune où le couple était domicilié.

"Une logique parfaite" — Randall Schwerdorffer, avocat de Jonathann Daval

Les avocats de Jonathann Daval demande sa remise en liberté

Cette demande de remise en liberté est "dans une logique parfaite des dernières déclarations de Jonathann", affirme son avocat, Randall Schwerdorffer. Mardi 30 janvier, au cours d'un interrogatoire, Jonathann Daval avait avoué avoir tué sa femme avant de nier de nouveau les faits quelques mois plus tard. 

Dans le bureau du juge d'instruction, il avait donné mercredi 27 juin, une troisième version selon laquelle le meurtrier serait Grégory Gay, son beau-frère.