Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Affaire Kulik : Willy Bardon reste en prison à quelques jours de son procès en appel

-
Par , France Bleu Picardie, France Bleu

La chambre de l’instruction de la cour d’appel de Douai a rendu son arrêt ce jeudi. "Il est très sévère" selon les avocats de Willy Bardon qui ne comparaîtra pas libre pour son procès en appel qui démarre le 14 juin.

Mes Daquo et Bailly, défense de Willy Bardon à l'ouverture du procès en novembre 2019
Mes Daquo et Bailly, défense de Willy Bardon à l'ouverture du procès en novembre 2019 © Radio France - Elodie Touchais

Willy Bardon reste en prison. La chambre de l’instruction de la cour d’appel de Douai a rendu son arrêt ce jeudi. Condamné à 30 ans de réclusion criminelle dans l'affaire Elodie Kulik, il avait été remis en liberté sous contrôle judiciaire il y a huit mois. Mais comme il n'a pas respecté son contrôle judiciaire, il a été placé en détention provisoire à Douai et devrait y rester pour son procès en appel qui démarre le 14 juin. La décision de la cour d'appel de Douai est "très sévère" selon ses avocats, Me Gabriel Duménil, Me Stéphane Daquo, et Me Marc Bailly. Ils devraient renouveler leur demande de remise en liberté de leur client. 

"Un arrêt qui porte préjudice aux droits de la défense"

"C'est un arrêt qui veut marquer le coup dans une affaire hors norme, et qui porte préjudice aux droits de la défense", s'inquiète Me Gabriel Duménil qui s'inquiète de la manière de préparer le procès en appel à Douai du 14 juin au 2 juillet. "Il est loin de ses avocats, ça hypothèque tout de même ses chances dans ce cadre de cet appel. Nous plaiderons son innocence. Monsieur Bardon a toujours clamé son innocence et nous comptons bien le démontrer." 

Une demande de remise en liberté sera formulée à nouveau "soit avant le début de l'audience, soit au moment du début de l'audience pour bien indiquer aux juges, à la cour d'assises et aux jurés que Willy Bardon devrait comparaître libre comme ça a été le cas en première instance, et que son placement en détention n'a rien à voir avec son innocence ou sa culpabilité. C'est une affaire de révocation de son contrôle judiciaire".

La décison de la cour d'appel de Douai est très sévère selon Me Me Gabriel Duménil, l'un des avocats de Willy Bardon

Choix de la station

À venir dansDanssecondess