Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social DOSSIER : Lactalis : du lait infantile contaminé par la salmonelle

Affaire Lactalis : l’État autorise le groupe mayennais à reprendre la commercialisation des poudres de lait

mardi 18 septembre 2018 à 18:09 - Mis à jour le mardi 18 septembre 2018 à 19:19 Par Gildas Menguy, France Bleu Mayenne et France Bleu

Ce mardi 18 septembre, le préfet de la Mayenne, en concertation avec le ministère de l'Agriculture et de l'alimentation, a autorisé la reprise de la commercialisation des poudres de lait infantile produites à l'usine Celia de Craon.

L'usine Celia à Craon.
L'usine Celia à Craon. © Radio France -

Craon, France

Le préfet de la Mayenne a donc donné son feu vert. Plus de neuf mois après le début de l'affaire de la poudre de lait infantile contaminée à la salmonelle, Lactalis est autorisé à commercialiser ses produits. En l'occurrence, la poudre de lait infantile produite à l'usine Celia de Craon dans le sud Mayenne. 

Fin 2017, une contamination aux salmonelles avait été détectée dans des produits des marques Picot et Milumel, plongeant le géant laitier mayennais dans une profonde crise. Il y a d'abord eu les rappels successifs entre le 2 décembre et le 21 décembre. Puis, début janvier, l'affaire des boîtes remises en ventes dans plusieurs enseignes de grande surface. Ensuite, il y a eu toutes les auditions devant les commissions d'enquête de l'Assemblée nationale et du Sénat.

L'activité avait repris en juillet

À l'usine Celia de Craon, la production avait été stoppée dès le 8 décembre. Au cours des premiers mois de l'année, la tour de séchage infectée (la tour numéro 1) a été démantelée. Puis, le 4 juillet dernier, les activités de séchage et de conditionnement de poudre de lait infantile avaient repris. 

Au cours des deux derniers mois, l'entreprise Celia a mis en œuvre un plan d'autocontrôle renforcé sur les produits et l'environnement. Selon les services de l’État, "les conditions sont aujourd'hui réunies pour autoriser la mise sur le marché des poudres de lait infantile. L'activité de l'établissement reste toutefois strictement encadrée par le Préfet de la Mayenne qui a imposé une transmission régulière de tous les résultats du plan d'autocontrôle à ses services."

"Une étape" pour Lactalis

Pour le groupe Lactalis, que nous avons joint, il s'agit "d'une étape. C'est évidemment une bonne nouvelle pour tous les collaborateurs concernés après une longue période difficile". Selon nos informations, les boîtes de lait produites depuis le 9 juillet à Craon seront commercialisées à l'étranger afin d'honorer des commandes. Un plan est en cours d'élaboration concernant le marché français. La commercialisation pourrait se faire dès le mois prochain sous la marque Picot mais aussi sous une nouvelle marque pour remplacer la marque Milumel.

Il y a actuellement 146 salariés à l'usine Celia de Craon.