Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice DOSSIER : Nordahl Lelandais

Affaire Maëlys : l'ADN de la petite fille retrouvé sur le canapé de Nordahl Lelandais

mercredi 14 mars 2018 à 20:04 - Mis à jour le jeudi 15 mars 2018 à 7:00 Par Marina Cabiten, France Bleu Besançon, France Bleu Isère, France Bleu Pays de Savoie et France Bleu

De l'ADN appartenant à Maëlys a été retrouvé chez de Nordahl Lelandais, à Domessin (Savoie), a appris France 2 de sources proches de l'enquête ce mercredi.

Le domicile de Nordahl Lelandais.
Le domicile de Nordahl Lelandais. © AFP - PHILIPPE DESMAZES

MISE À JOUR LE 20 MARS 2018 : cette information selon laquelle une trace ADN aurait été trouvée au domicile de Nordhal Lelandais a été démentie par le procureur de la République, comme vous en informait France Bleu Isère le 15 mars.

Après une trace de sang dans le coffre de Nordahl Lelandais, c'est une trace d'ADN de la petite Maëlys qui a été retrouvée au domicile du suspect selon des sources proches de l'enquête ce mercredi, qui ont confirmé à France 2 l'information révélée par le Dauphiné Libéré.

L'ADN a été retrouvé sur le canapé de Nordalh Lelandais, qui a avoué le 14 février dernier avoir tué "accidentellement" l'enfant de 9 ans, disparue lors d'une fête de mariage au Pont-de-Beauvoisin (Isère), en août dernier. 

Le corps de Maëlys a été retrouvé après de longues recherches rendues difficiles par les conditions climatiques, à un endroit indiqué par Nordahl Lelandais.