Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice DOSSIER : Nordahl Lelandais

Affaire Maëlys : Nordahl Lelandais s'est présenté devant la justice "barbe sombre bien taillée"

jeudi 8 février 2018 à 11:53 Par Denis Souilla et Gérard Fourgeaud, France Bleu Berry, France Bleu Besançon, France Bleu Isère, France Bleu Pays de Savoie et France Bleu

INFORMATION FRANCE BLEU - Gérard Fourgeaud, journaliste à France Bleu Isère, a pu voir Nordahl Lelandais au palais de justice de Grenoble jeudi matin alors que l'appel de sa demande de remise en liberté est examinée. L'homme a totalement changé d'aspect physique, barbu, d'apparence plus mure.

La palais de justice de Grenoble
La palais de justice de Grenoble © Radio France - Véronique Saviuc

Grenoble, France

Une audience s'est tenue ce jeudi matin devant la chambre de l'instruction de la cour d'appel de Grenoble (Isère) sur la demande de remise en liberté de Nordahl Lelandais, mis en examen pour le meurtre et l'enlèvement de la petite Maëlys, qui a disparu lors d'une fête de mariage le 27 août 2017.

"Il a pénétré à 11h07 dans la salle d’audience, barbe drue sombre bien taillée, pull en laine blanc qui lui donne une air plus mûr que sur les photos publiées dans la presse" — Gérard Fourgeaud, journaliste à France Bleu Isère

Nordahl Lelandais s'est présenté avec un aspect physique totalement différent des photos publiées depuis des mois par la presse. L'homme a désormais une apparence plus mure. "Il a pénétré à 11h07 dans la salle d’audience, barbe drue sombre bien taillée, pull en laine blanc qui lui donne une air plus mûr que sur les photos publiées dans la presse" a constaté Gérard Fourgeaud, journaliste à France Bleu Isère, présent au palais de justice de Grenoble jeudi matin. 

Le look du suspect, c'est aussi une stratégie de défense

L'accusé s'est présenté à 11h07 dans la plus grande salle d'audience de la cour d'appel. Il était vêtu d'un pull en laine blanc, avec une barbe grise foisonnante, bien taillée. Ses cheveux sont désormais plus longs, coupés en brosse, "une coupe de cheveux à la mode" explique le journaliste de France Bleu Isère présent au palais de justice de Grenoble. Nordahl Lelandais a l'air serein. "Il s'agit pour Me Alain Jakubowicz, avocat de Nordahl Lelandais, de changer l’image du principal suspect dans l'affaire de la disparition de Maëlys" ajoute Gérard Fourgeaud depuis le palais de justice de Grenoble.

  - Aucun(e)
- (capture d'écran Facebook)

Un appel examiné à huis clos

L’avocat de Nordahl Lelandais a demandé jeudi matin que l’audience sur l'examen en appel de la remise en liberté de son client soit publique. Le président de la cour d'appel a cependant ordonné le huis clos dans cet examen. "Il me semble que ce débat devrait être public, cela éviterait aux médias de faire passer Nordahl Lelandais pour un assassin" a regretté Me Alain Jakubowicz, avocat de Nordahl Lelandais. Selon lui, il existe trois motifs qui auraient justifié le huis clos : des détails sur les investigations, une atteinte à la présomption d’innocence et la sérénité des débats.

"Il me semble que ce débat devrait être public, cela éviterait aux médias de faire passer Nordahl Lelandais pour un assassin" — Me Alain Jakubowicz, avocat de Nordahl Lelandais

Sa demande de remise en liberté avait été rejetée le 23 janvier dernier, mais Nordahl Lelandais avait fait appel de cette décision. Nordahl Lelandais est également mis en examen et écroué pour l'assassinat du caporal Arthur Noyer en avril dernier à Chambéry.

  - Visactu
© Visactu -
   - Radio France
© Radio France - Denis Souilla